EN BREF

Un événement météorologique devient un risque climatique dès lors qu’il met en péril les habitants, les constructions ou les activités humaines. En France, les risques prennent différentes formes selon les saisons et les régions.

Qu’est-ce qu’un risque climatique ?

La France peut ainsi être confrontée :

  • aux inondations ;
  • aux tempêtes sur l’ensemble du territoire, mais aussi les cyclones en outre-mer ;
  • à la canicule en été ;
  • aux vagues de froid en hiver.

Êtes-vous concerné ?

Pour savoir si votre région est soumise à un risque climatique particulier, plusieurs sites de référence sont à votre disposition :

Pour évaluer plus exactement votre exposition à un ou plusieurs risques climatiques, vous pouvez consulter le Plan de Prévention des Risques Naturels (PPRN) en mairie. Les zones exposées aux risques naturels y sont recensées avec précision. Vous y trouverez également l’ensemble des mesures de prévention et de protection à mettre en œuvre pour limiter les conséquences des phénomènes météo exceptionnels.

Interrogez également vos voisins et les autorités compétentes en posant les questions suivantes :

  • Mon domicile est-il situé dans une zone inondable ?
  • Mon habitation est-elle susceptible d’être touchée par une tempête ?
  • Y-a-t-il déjà eu dans la région des épisodes de canicule ou de sécheresse ? Est-ce régulier ?
  • La région a-t-elle déjà subit d’intenses vagues de froid ? Si oui, sont-elles fréquentes ?

670 catastrophes naturelles ont été recensées en France entre 2000 et 2010. Si l’ensemble du territoire est concerné, la moitié sud du pays a été plus touchée.

Anticiper les événements climatiques : restez informés

L’impact des aléas climatiques diminue fortement si vous vous y êtes préparés. Pour avoir les bons réflexes au bon moment, suivez régulièrement les prévisions météorologiques. Météo France lance régulièrement des alertes pour vous prévenir du caractère exceptionnel ou dangereux de certains événements climatiques.

Devancez les situations d’urgence :

  • Identifier une pièce située en hauteur, avec un accès vers l’extérieur pour permettre une évacuation éventuelle ;
  • laissez-y un kit de survie avec vêtements de rechange, imperméables, bottes et les documents administratifs les plus importants ;
  • concevez un plan de secours de votre domicile ;
  • établissez un Plan Familial de Mise en Sûreté qui récapitule les bonnes actions à suivre en cas d’urgence ;
  • mettez à l’abri vos biens les plus précieux.

Comprendre les niveaux d’alertes émis par Météo France

L’établissement public de météorologie a défini 4 niveaux de vigilance pour vous avertir quand surviennent phénomènes climatiques hors-normes :

  • Vert : pas de vigilance particulière.
  • Jaune : soyez attentif si vous pratiquez des activités sensibles au risque météorologique.
  • Orange : soyez très vigilants, des phénomènes dangereux sont prévus
  • Rouge : une vigilance absolue s’impose, des phénomènes dangereux d’intensité exceptionnelle sont attendus.

Quand une alerte est lancée, Météo France précise la nature du risque pour que vous puissiez prendre des précautions en conséquence. Les services météorologiques actualisent 2 fois par jour une carte dédiée à la vigilance climatique.

Adoptez les bons réflexes pendant les événements météorologiques hors-normes

Si vous vous retrouvez pris dans un phénomène climatique exceptionnel cherchez d’abord à vous mettre à l’abri, ainsi que vos proches. Essayez de garder votre sang-froid en toute situation pour agir avec discernement.

  • Une fois en sécurité, restez où vous êtes en attendant l’arrivée des secours ;
  • composez le 112, numéro d’appel d’urgence européen si vous êtes témoin ou d’un accident ;
  • faites le 15 pour l’aide médicale d’urgence pour le SAMU ;
  • ou appelez le 18 pour les pompiers en cas de péril ;
  • déplacez-vous à deux personnes minimum ;
  • gardez un kit d’urgence près de vous (avec de l’eau potable, des vivres, vos médicaments, un porte-monnaie, une lampe à dynamo et une radio portable).

N’oubliez pas que la communication facilitera le travail des secours :

  • suivez les recommandations des pouvoirs publics via la radio (notamment locale), la télévision ou internet.
  • restez à l’écoute des sirènes et des messages transmis par porte-voix ;
  • veillez à garder le contact avec vos proches et vos voisins ;

Si vous recevez un avis de confinement :

  • fermez portes et fenêtres ;
  • calfeutrez les fentes avec du ruban adhésif ;
  • éteignez les systèmes de chauffage, de climatisation et les ventilateurs ;
  • montez, si possible, dans les étages.

Informez efficacement les secours

En cas d’urgence, allez droit au but et fournissez des informations précises à vos interlocuteurs :

  • votre identité ;
  • votre statut de victime ou de témoin ;
  • le motif clair et précis de votre appel ;
  • un numéro de téléphone sur lequel vous pouvez être joint si les secours ont besoin d’informations complémentaires.

Suivez les instructions des secours et posez des questions. Si vous n’avez pas compris, demandez de reformuler. Ne raccrochez pas en premier et attendez que les secours vous aient demandé de le faire.

Lire la suite