A l’occasion de la journée Prev’Attitude du 4 novembre 2020 organisée par Attitude Prévention, l’association des assureurs français, on fait le point sur la prévention des accidents de la vie courante, et notamment les chutes d’enfants.

Informer et attirer l’attention des parents, responsabiliser petits et grands, livrer conseils et bonnes pratiques : voilà l’ambition de cette journée Prev’Attitude. Cette année, l’accent est mis sur la prévention des chutes à domicile, plus particulièrement chez les plus jeunes. 

Un focus d’autant plus important avec le reconfinement : les accidents domestiques avaient déjà augmenté de 50% au printemps 2020. Comme 48% des parents, redoublons de vigilance face aux accidents de la vie courante pendant la crise sanitaire et au-delà ! [1] 

Les accidents de la vie courante : principale cause de décès des enfants de 1 à 14 ans

Avec plus de 20 000 décès et 11 millions de blessés par an, les accidents de la vie courante incarnent la 3ème cause de mortalité en France, et la première cause de décès chez les enfants de 1 à 14 ans [2]. 

Ces accidents ne sont liés ni à la circulation routière, ni à l’activité professionnelle. Ce sont donc principalement les accidents domestiques, à la maison ou dans le jardin, ou ceux qui surviennent pendant les loisirs et les activités scolaires ou extra-scolaires [3]. 

Chez les moins de 15 ans, la chute est l’accident domestique le plus fréquent [1]

Saviez-vous que près d’1 enfant sur 2 a déjà été victime d’une chute à domicile ? La détection et la sécurisation des espaces les plus à risque est donc indispensable, qui plus est avec le reconfinement [1]de cet automne.

Education au risque : les parents en exemple !

En matière d’éducation au risque, chacun peut jouer un rôle et donner l’exemple pour plus de sécurité. Et nombreux sont ceux qui agissent déjà, par une bonne communication, en faveur de la prévention : l’étude menée par l’association Assurance Prévention montre d’ailleurs que 80% des enfants ont reçu des consignes de prévention de la part de leurs parents [1]. 

Ensemble, partageons les bonnes pratiques pour aller encore plus loin, et minimiser les situations dangereuses à la maison. Car aujourd’hui, plus d’1 enfant sur 3 affirme encore que ses parents ont pu avoir des comportements favorisant le risque de chute à domicile : sol qui reste mouillé, fenêtre ouverte sans barrière de protection, etc. 

En pratique, comment bien protéger les enfants des chutes ?

Si le « risque zéro » n’existe pas, plusieurs bonnes pratiques permettent de limiter la survenue d’accidents domestiques. Retour sur les réflexes à adopter pour éviter les chutes des enfants [5] :  

 

  • Sur la table à langer : ne jamais laisser l’enfant seul et sans la surveillance d’un adulte, même un court instant. Avant chaque change, préparez tout ce dont vous pourriez avoir besoin (vêtements, couches, produits de toilette…) 
  • Sur la chaise haute : assurez-vous que l’enfant est correctement positionné et systématiquement attaché avec la sangle au niveau de l’entrejambe. Ne cherchez pas à l’y maintenir s’il est agité ou s’il cherche à se lever.   
  • Si vous avez un escalier : utilisez des barrières de sécurité aux normes, fixées en haut et en bas de l’installation. Ne laissez jamais l’enfant utiliser seul les escaliers jusqu’à ce qu’il sache les monter et descendre tout en se tenant continuellement à la rampe. 
  • Près d’une fenêtre ouverte et sur le balcon : vous devez pouvoir surveiller les plus jeunes en permanence. Il est important de ne pas laisser pas de chaises ou de petits meubles à proximité, pour éviter que l’enfant grimpe dessus et bascule accidentellement. Idéalement, pensez à installer un système de sécurité sur vos fenêtres (blocage pour empêcher l’ouverture). 

Découvrez d’autres conseils illustrés dans notre guide anti-accidents ! 

 

Enfin, prendre le temps d’expliquer les situations à risque à vos enfants reste un rempart très efficace contre les accidents domestiques. N’hésitez pas à en parler avec eux grâce aux livrets Les aventures de famille Kaskou (+lien), et à devenir ensemble acteur de leur sécurité.  

Sources

[1] Communiqué de presse Assurance Prévention AcVC_Chute_2020 

[2] https://www.assurance-prevention.fr/nos-actions/prev-attitude-accidents-vie-courante-mobilisation-assureurs 

[3]  https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/traumatismes 

[4] https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/chute.pdf 

[5]  https://www.economie.gouv.fr/particuliers/accidents-domestiques-enfants

Lire la suite