Les accidents domestiques liés aux animaux de compagnie sont essentiellement les morsures et les griffures. Ils surviennent plutôt chez les enfants de trois à neuf ans et, pour la moitié des cas, sont dus à un animal vivant au domicile (ou chez un voisin, une fois sur trois). Comment protéger son enfant de ces accidents ?

Comment choisir un animal de compagnie pour son enfant ?

Choisir un animal de compagnie dépend de nombreux facteurs, dont le caractère de l'enfant. Avant de craquer pour un petit compagnon, il peut être utile de consulter un vétérinaire.

En règle générale, les chiens, plus patients que les chats, sont plus adaptés aux facéties de leurs petits maîtres. Pourtant, toutes les races de chien ne sont pas à conseiller.

Même si les attaques de pitbulls et d'autres chiens de combat sont plus souvent mises en avant par les médias, la plupart des morsures d'enfant sont surtout le fait de chiens de type chiens de berger, dobermans, teckels et autres bassets, terriers ou petits chiens de compagnie facilement jaloux : caniches, loulous, bichons, etc. Les chiens à face aplatie (boxers et bouledogues, par exemple) ainsi que les grands chiens de chasse sont souvent plus patients et moins agressifs.

Au-delà de la race, chaque chien a son caractère, en partie déterminé par son éducation et la place qu'il occupe dans la famille. Demandez conseil à votre vétérinaire pour connaître les astuces qui permettent de choisir un chiot d'un tempérament calme, et les règles d'éducation à lui apprendre.

Les chats sont de bons compagnons, du moment que l'enfant apprend à respecter leur indépendance et à reconnaître leurs signaux d'agacement. En règle générale, les réactions des chats sont plus faciles à prévoir que celles des chiens.

Les rongeurs sont très appréciés des enfants, mais ils ne sont pas toujours de bonne compagnie. Les hamsters, les lapins et les écureuils de Corée peuvent facilement mordre et griffer. En revanche, les cobayes (cochons d'Inde) et les chinchillas sont généralement doux et affectueux.

Les oiseaux ne sont pas très appropriés et peuvent être à l'origine d'infections respiratoires chez les jeunes enfants (en particulier les pigeons et les oiseaux de la famille des perroquets). Avoir des enfants n'empêche pas d'avoir des oiseaux, mais il faut respecter une bonne hygiène et garder les enfants à distance lorsqu'on nettoie la cage.

Les aquariums sont très éducatifs, mais on confiera leur entretien aux plus grands. Couvrez-les, pour éviter que les tout-petits n'aillent goûter leur eau souvent riche en microbes.

Il faut éviter la présence de reptiles (serpents, iguanes, lézards et tortues) lorsqu'on a des enfants. Ils hébergent dans leur tube digestif des micro-organismes qui peuvent provoquer des infections graves.

De plus en plus d'enfants sont allergiques aux poils, aux plumes ou à la salive de certains animaux (chat et cheval en particulier). Lorsque cette allergie est significative, il faut malheureusement se séparer de ses animaux. Trouvez-leur une nouvelle famille et prenez soin de bien expliquer à vos enfants les raisons de cette décision.

Prévenir les griffures et les morsures chez les enfants

Les morsures subies par les enfants sont souvent graves : la moitié d'entre elles se produisent au visage et au cou. Le meilleur moyen pour prévenir les griffures et les morsures est d'apprendre à votre enfant à respecter l'animal. Généralement, si un chien ou un chat est agacé, il s'en va. Mais un geste brusque, un coup, un pincement ou une étreinte un peu trop forte peuvent provoquer une réaction de défense de l'animal, d'autant plus que celui-ci se sent incapable de fuir.

Tant qu'il est trop petit pour mesurer le danger, surveillez votre enfant dès qu'il s'approche d'un animal. Expliquez-lui que ce n'est pas un jouet mais un être vivant. Apprenez à votre enfant la délicatesse envers les animaux

Apprenez-lui à reconnaître les signaux que l'animal émet pour exprimer son impatience ou sa colère. Pour les chiens, les grognements, les babines retroussées et les oreilles en arrière. Pour les chats, la queue qui bat en coups de fouet, les oreilles en arrière et les feulements.

Ne laissez jamais un nourrisson sur le sol en présence d'un gros chien, même si celui-ci est d'un tempérament calme.

- ne jamais s'approcher d'un animal inconnu, toujours le laisser faire le premier pas ;
- ne jamais s'asseoir ou se coucher devant un chien inconnu et ne jamais lui présenter son visage en premier, par exemple en se penchant ;
- ne pas déranger l'animal lorsqu'il dort, mange ou fait ses besoins ;
- ne pas approcher son visage du museau d'un chien et ne jamais essayer de lui retirer un os ou un jouet de la gueule ;
- ne pas tenter de séparer des chiens qui se battent ;
- ne pas empêcher un animal de s'enfuir et ne pas le forcer à jouer ;
- ne pas le taquiner ou lui tirer la queue et les oreilles ;
- se méfier des vieux animaux perclus de rhumatismes, chez qui un geste anodin peut provoquer une vive douleur ;
- se méfier des petits chiens ayant pour maîtres des personnes âgées, qui sont souvent très jaloux et agressifs ;
- éviter d'approcher des animaux sauvages paraissant anormalement familiers (risque de rage).

Ce qu'il faut retenir :

- Bien choisir un animal de compagnie, c'est notamment choisir un animal adapté au caractère de votre enfant.
- Agacement ou colère des animaux : attention ! Restez vigilants aux signes avant coureurs.
- Avant d'adopter, pensez à faire un bilan allergologique.
- Un animal étranger = un animal dont il faut se méfier.​

Lire la suite