Selon le Baromètre 2022 AXA Prévention du comportement des Français sur la route, 66 % des salariés se sont récemment sentis stressés durant un déplacement professionnel. Parmi eux, 20 % confient se sentir souvent, voire très souvent stressés.

consultez notre article sur le droit à la déconnexion comme vecteur de réduction du stress professionnel

Le stress au volant retrouve son niveau d’avant la pandémie

Crise sanitaire oblige, les trajets professionnels ont été beaucoup moins nombreux en 2020 et 2021. Le taux de stress chez les collaborateurs prenant le volant pour se rendre sur leur lieu de travail avait donc baissé. 

L’an passé, 14 % des conducteurs effectuant des trajets professionnels ont avoué être souvent, voire très souvent, stressés au volant. Selon le Baromètre 2022 AXA Prévention réalisé par l’Institut Kantar, ce sentiment atteint aujourd’hui 20% des conducteurs

Le stress ressenti retrouve ainsi peu à peu le même niveau qu’avant la pandémie où le taux s’établissait à 23%. Globalement, 66% des personnes effectuant des trajets professionnels se disent stressées sur la route (contre 62% en 2021). 

Stress au volant : un impact direct sur la conduite

En voiture, le stress peut engendrer des douleurs et des raideurs musculaires au niveau du dos, des épaules et du cou. Il est également responsable d’une baisse de la concentration. La fatigue au volant peut apparaitre plus vite si l’on est tendu. 

Même si l’on est un bon conducteur, le stress impacte donc directement la qualité de la conduite : vitesse trop élevée, non-respect de la règlementation ou des consignes de sécurité, conduite plus saccadée. Résultat ? Le risque d’accident augmente à mesure que le stress s’installe…

Consultez notre article sur l’augmentation des excès de vitesse chez tous les conducteurs, en France

Trajets professionnels : les principales sources de stress

Malgré un bon sentiment de sécurité sur la route, ressenti par 70% des conducteurs, la sensation de stress a augmenté comme indiqué ci-dessus, depuis la levée des restrictions et la reprise progressive du trafic routier.  

Les raisons de ce stress sont multiples. Voici les motifs évoqués le plus fréquemment par les conducteurs : 

• 47% citent la conduite des autres usagers de la route ; 

• 46% évoquent le trafic routier ; 

• 46% redoutent les conditions météo ; 

• 44% craignent d’être en retard à un rendez-vous ; 

• 27% s’inquiètent des radars et des contrôles routiers. 

 

Avec la peur d’être en retard, plusieurs raisons sont directement liées au travail, telles que la pression de la hiérarchie (10%) ou la crainte de ne pas remplir ses objectifs (7%). 

Salariés, chefs d’entreprise : découvrez les conseils de gestion du stress au travail par AXA Prévention, et notre espace En sécurité au travail pour réduire les risques routiers professionnels. 

Conditions de circulation, météo, comportement des autres usagers… Tous ces indicateurs peuvent vous permettre d’anticiper et d’adapter autant que possible les horaires et itinéraires de vos trajets professionnels. Votre objectif comme celui de vos équipes ? Au volant, restons zen ! 

Lire la suite