Les oreillons sont une infection virale fréquente chez les enfants de plus de deux ans. La gravité de ses éventuelles complications justifie la généralisation de la vaccination.

Qu'appelle-t-on oreillons ?

Les oreillons sont dus à un virus qui se transmet par des gouttelettes de salive émises par la personne infectée. Ce virus infecte essentiellement les parotides (des glandes salivaires situées en arrière des mâchoires). Il peut parfois infecter les enveloppes du cerveau (les méninges), le pancréas, et à partir de la puberté les testicules et, exceptionnellement, les ovaires. Le risque de contagion est important une semaine avant et une semaine après l'apparition des premiers symptômes. Comme la plupart des maladies infantiles, on ne contracte les oreillons qu'une fois dans sa vie.

Quels sont les symptômes des oreillons ?

Les symptômes peuvent être discrets, voire inexistants. La parotidite (l'inflammation des glandes salivaires parotides) est caractéristique des oreillons. Un gonflement apparaît en avant des oreilles, d'un seul côté puis des deux. Mâcher ou avaler devient douloureux. Une fièvre modérée et des maux de tête peuvent également se déclarer.

Quelles sont les complications des oreillons ?

Les complications des oreillons sont relativement rares, mais sérieuses.

- L'orchite (inflammation des testicules) et l'ovarite (inflammation des ovaires), avec fièvre élevée et douleurs abdominales, peuvent entraîner une stérilité.
- La pancréatite (inflammation du pancréas) provoque des vomissements et des douleurs abdominales.
- La méningite (inflammation des enveloppes du cerveau) survient fréquemment mais elle est bien tolérée et guérit spontanément.
- L'atteinte du nerf auditif est exceptionnellement possible, provoquant une surdité définitive.

Quels sont les traitements des oreillons ?

Le traitement des formes non compliquées vise à calmer la fièvre et les douleurs avec du paracétamol (l'aspirine et l'ibuprofène sont à éviter). Des aliments liquides ou mixés peuvent être proposés en cas de douleur pour avaler ou mâcher.

Comment prévenir les oreillons ?

La vaccination est fortement recommandée chez tous les enfants dès l'âge de un an. Il est associé aux vaccins contre la rougeole et la rubéole (vaccin ROR). Si un cas d'oreillons survient dans une collectivité d'enfants, une éviction de neuf jours à partir du début de la parotidite est obligatoire. Il est fortement conseillé d'avertir le personnel.

Lire la suite