Si aucune loi n’interdit d’emmener des mineurs à la chasse en France, partager cette activité avec des enfants nécessite de prendre plusieurs précautions.

En France, les chasseurs peuvent se faire accompagner de leurs enfants, même les plus jeunes. Pour la sécurité physique mais aussi émotionnelle de tous, il est primordial de préparer et d’adapter les pratiques, en fonction de l’âge des jeunes accompagnants.

Mineurs à la chasse : que dit la loi ?

« Peut-on emmener ses enfants à la chasse ? » La question est récurrente sur les forums spécialisés, qui fourmillent de conseils et de retours d’expérience en la matière. Légalement, la réponse est oui. Rien dans le code de l’environnement – qui fixe le cadre juridique de la pratique de la chasse – n’interdit d’emmener des enfants lors de ses sorties cynégétiques.

>>Consultez notre article concernant la réglementation liée à la chasse

La décision est donc laissée par le législateur à la libre appréciation des chasseurs, à condition que l’enfant ne prenne pas part à l’acte de chasse tel qu’il est défini par la loi [1].

L’âge légal pour participer activement à une partie de chasse est 15 ans, dans le cadre du dispositif de chasse accompagnée [2]. Le jeune chasseur est ici supervisé par un parrain pouvant justifier d’au moins 5 années de permis de chasse. L’un et l’autre suivent une formation spécifique avant de pouvoir pratiquer et partagent, sur le terrain, une arme pour deux (celle du parrain).

Les mineurs sont autorisés à chasser de façon autonome à partir de 16 ans, après avoir passé l’examen du permis de chasse [3].

Les points de vigilance à respecter absolument lorsque l’on chasse avec ses enfants

Emmener ses enfants à la chasse n’est pas anodin. Cette activité nécessite de multiples précautions en matière de sécurité, d’autant plus lorsqu’il s’agit de jeunes enfants.

>>Consultez notre article concernant les bonnes pratiques de sécurité pendant la chasse

Une vigilance extrême est effectivement de rigueur pour limiter les risques liés à l’environnement et à la topographie de la zone de chasse : cours d’eau, terrain accidenté, falaises, dénivelé…

L’idéal est de prendre en compte :

  • l’âge et l’appétence de vos enfants pour des marches sur de plus ou moins longues distances,
  • leur capacité à conserver leur calme en présence d’animaux sauvages,
  • leur disposition à écouter et à respecter les consignes de sécurité.

 

Leur comportement peut être déterminant dans une situation à risque, d’autant plus en présence d’armes à feu.

Il vous faut aussi prendre le temps d’expliquer comment la sortie va se dérouler, et adapter le mode de chasse en fonction de l’âge et de la sensibilité de l’enfant. Il est, par exemple, déconseillé d’emmener de trop jeunes enfants assister à une battue, qui peut être très impressionnante.

Chasser avec ses enfants : se poser les bonnes questions

Avant d’arpenter les bois fusil à la main accompagné de ses enfants, il est nécessaire de prendre le temps de la réflexion. Suivant son âge, gardez à l’esprit que votre enfant n’a pas la même notion du danger que vous.

 

Il n’a pas non plus le même recul sur ce qu’il voit : certaines images, comme celles de la mise à mort d’un animal ou la vue du sang, peuvent également avoir un impact psychologique fort, qu’il faut prendre en compte.

Armes à feu : attention au bruit

Les jeunes enfants ont un système auditif sensible et fragile : les détonations sont susceptibles de causer des dégâts physiologiques irrémédiables. À la chasse, les protéger du bruit doit faire partie de vos priorités.

Checklist : les 10 bonnes pratiques à respecter

1. Assurez-vous que votre enfant est demandeur pour assister à une partie de chasse. N’insistez pas pour l’emmener s’il est hésitant ou fatigué ;

2. Equipez-le d’un casque anti-bruit performant ;

3. Mettez-lui des vêtements fluos pour qu’il soit visible de loin ou dans un environnement sombre ;

4. Quel que soit le mode de chasse que vous pratiquez, prenez le temps de lui expliquer les règles et les consignes de sécurité ;

5. En dehors du contexte de chasse accompagnée, les enfants ne doivent pas prendre activement part à l’acte de chasse.

5. Évitez d’emmener vos enfants en battue avant l’âge de 10 ans.

6. Ne laissez jamais votre arme sans surveillance.

7. Réalisez une reconnaissance du terrain en amont pour être sûr qu’il est adapté à ses capacités physiques ;

8. Dans la voiture, votre arme est déchargée et, soit démontée, soit rangée dans son étui [4] ;

10. À la maison, votre arme à feu et les munitions sont sous clé, conformément à la législation, hors d’atteinte des enfants [4].

 

Gardez à l’esprit que le plus important est de partager un bon moment avec votre enfant et qu’il est nécessaire, pour cela, de rester à son écoute et d’être attentif à ses réactions à tout moment.

 

>>Pour aller plus loin, découvrez aussi notre collection de livres « La Famille Kaskou » dédiée à la sécurité des enfants.

Sources

[1] https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000006833768/

[2] https://www.chasseurdefrance.com/pratiquer/chasse-accompagnee/

[3] https://www.chasseurdefrance.com/pratiquer/permis-de-chasser/

[4] https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2093

Lire la suite