Se former individuellement ou sensibiliser ses proches à l’utilité des gestes qui sauvent sont autant de manières de s’impliquer dans la maîtrise, par le plus grand nombre, du B.A.BA des premiers secours.

Diffuser des notions basiques qui permettront à tous, dans la plupart des cas d’urgences avérées, de ne pas aggraver une situation et de « conditionner » une victime fait aussi partie de notre mission de prévention.

En complément de la toute nouvelle édition de notre guide anti-accident, publié l’an passé, nous vous proposons une série d’articles concrets dédiés à la bonne compréhension des gestes qui sauvent, pour mieux réagir face aux accidents de la vie courante notamment.

Les accidents de la vie courante, en quelques chiffres…

3ième cause de mortalité en France ;

11 millions de personnes sont concernées tous les ans, et tout particulièrement les enfants de moins de 15 ans et les personnes de plus de 65 ans [1] ;

19 000 décès annuels sont liés à ces accidents.

Des gestes de premiers secours qui s’appliquent partout

Parce qu’un accident, imprévisible par définition, peut survenir n’importe où et que vous pouvez en être témoin, cette série d’articles vous propose des explications illustrées, détaillées, et validées par nos médecins partenaires, ainsi que des bonnes pratiques simples à mémoriser.

En complément de ces informations de base et pour aller plus loin, nous vous invitons à suivre une formation agréée aux premiers secours, type PSC1 ou au-delà. Elle vous en assurera la pleine maîtrise.

Un panorama complet sur les gestes qui sauvent

Savoir porter assistance, c’est être sensibilisé au déroulé d’une opération de secours. Cela passe par la connaissance des différentes étapes de celle-ci, et par la compréhension des manipulations qu’il est recommandé (ou non) d’effectuer sur une victime d’accident en attendant les secours.

Parmi les thèmes abordés, vous découvrirez les gestes qui sauvent en suivant différentes thématiques :  

  • La prise et la transmission des informations aux secours ;
  • Les dégagements d’une victime au sol ;
  • Les postions d’attentes des secours (PLS, etc.) ;
  • Le massage cardiaque et les défibrillateurs ;
  • La désobstruction des voies respiratoires  ;
  • Le bouche-à-bouche.

Relisez plusieurs fois les techniques exposées afin de ne pas être pris au dépourvu si vous devez les utiliser pour gérer une urgence et encore une fois, dans l’idéal, formez-vous !

[1] sante.gouv.fr

Lire la suite