La manière la plus simple de réduire notre empreinte carbone est de limiter l’usage individuel de nos véhicules motorisés. Bonne nouvelle : les Français se déclarent prêts à ce changement.

Le Baromètre AXA Prévention 2022 du comportement des Français sur la route met en exergue que plus de deux tiers d’entre eux sont résolus à fournir des efforts, pour modifier leurs habitudes de déplacement afin de préserver l’environnement.

Les mobilités actives ont le vent en poupe

Crise de la Covid-19, alertes du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), gain financier, bien-être et santé… Les raisons qui poussent à la réflexion sur l’usage de nos véhicules à énergie fossile foisonnent de nos jours, et de plus en plus de Français envisagent de changer drastiquement leurs habitudes de transport.

 

->Lire notre article sur les bénéfices de l’usage du vélo pour la préservation du climat

 

Le Baromètre AXA Prévention 2022 révèle en effet que 70 % de nos concitoyens sont prêts à se déplacer de manière plus sobre pour des raisons écologiques. C’est une excellente nouvelle, car les émissions de gaz à effet de serre en France proviennent pour moitié de l’automobile individuelle.

 

Plus précisément :

 

  • 64% des Français ont l’intention de limiter leurs déplacements,
  • 61 % souhaitent désormais privilégier un de ces modes de transports actifs.

 

En effet, dans 60 % des usages, on prend notre voiture pour parcourir moins de 5 km. Opter pour le vélo, la trottinette ou la marche dans ce cas de figure fait considérablement baisser notre empreinte carbone, sans représenter un effort ou une perte de temps importants. 32 % des personnes interrogées ont déjà fait ce choix. … Et vous ?

La crise sanitaire comme élément déclencheur des changements d’habitudes

La crise a engendré une prise de conscience chez les Français. En 2022, 44 % d’entre eux utilisent autant ou plus souvent le vélo qu’avant la crise (+ 8 points), 15 % en ce qui concerne la trottinette (+ 6 points).

 

Le développement des pistes cyclables depuis 2020, provisoires ou non, a aussi eu un fort impact sur cet essor. En tout, près de 1000 km de couloirs sécurisés dédiés aux nouvelles mobilités ont vu le jour depuis deux ans, pour le plus grand bonheur des Français. 8 sur 10 souhaitent en effet voir ces aménagements perdurer, et 1 sur 2 aimerait même en disposer davantage.

 

Les automobilistes, que l’on aurait pu croire réfractaires à l’essor des pistes cyclables, sont eux aussi en train de basculer : ils sont 30 % à les trouver utiles, un chiffre en hausse de 7 points.

 

 

On le voit, la révolution est en marche dans nos habitudes de transport. Elle réussira pleinement à condition d’apprendre à coexister et à partager l’espace. La voiture demeure indispensable dans de nombreux cas, et connait - elle aussi - une évolution positive grâce à ses versions électriques ou hybrides. 57 % des Français aimeraient d’ailleurs troquer leur moteur thermique contre un modèle plus vert…

 

Notre objectif à tous, pour les mois à venir ? Poursuivre nos efforts, et continuer à rendre plus vertueux nos modes de déplacement !

 

->Pour aller plus loin, consultez notre article sur l’intermodalité

Sources

[1] Baromètre Axa Prévention 2022

Lire la suite