Conséquence inattendue de la crise sanitaire de la Covid-19, le comportement des usagers de la route s’est amélioré tout au long de l’année 2020. Une bonne nouvelle pour la sécurité routière !

Face à la pandémie, notre réponse a donc été collective, et la bienveillance s’est souvent imposée dans nos comportements, auxquels nos modes de déplacements ne font pas exception.

L’attitude plus vertueuse des usagers de la route : bon point pour la sécurité routière en 2021

Le 17e Baromètre AXA Prévention permet de constater une amélioration notable des comportements des automobilistes entre 2020 et 2021, sur plusieurs aspects :

 

  • La vitesse, avec une baisse sur les différents types de route. 74 % des conducteurs roulent à 10 ou 20 km/h au-dessus de la vitesse autorisée, contre 81 % en 2019 ;
  • La communication entre usagers, ils sont moins nombreux (34 %) à doubler ou tourner sans mettre leur clignotant, contre 41 % l’année précédente ;
  • Le respect de la signalisation, avec de moins en moins de conducteurs (65 %) qui ne s’arrêtent pas au feu orange. Avant la crise sanitaire, ce taux était établi à 71 % ;
  • Les conduites à risques, diminuent elles-aussi : 14 % de conducteurs prennent le volant après avoir consommé des médicaments contre-indiqués lorsque l’on conduit, contre 21 % en 2019.

Téléphone au volant : le point faible des automobilistes français

Un bémol toutefois… Si les conducteurs ont globalement amélioré leur comportement au volant, l’usage du téléphone reste courant pour bon nombre d’entre eux.

 

Ainsi, ils sont 69 % à reconnaître l’utiliser en conduisant, contre 70 % en 2019. 44 % s’en servent pour passer des appels : avant la crise sanitaire, ce taux s’établissait à 46 %. La baisse est donc anecdotique, contrairement aux risques, qui eux, demeurent bien réels… Le smartphone reste un distracteur responsable de nombreux accidents de la route.

 

Utiliser son téléphone en roulant multiplie par trois le risque d’accident. Lire un message s’avère encore plus dangereux, puisque cette action le multiplie par 23.

 

De leur côté, les kits mains libres, les oreillettes ou les casques sont interdits : leur utilisation diminue tout autant la concentration du conducteur. Le Code de la route proscrit également le fait de tenir son téléphone dans la main en conduisant.

 

Vous souhaitez en savoir davantage sur les risques du téléphone au volant, les sanctions possibles et la meilleure solution pour les éviter ? Consultez notre article dédié, et partagez-le autour de vous pour contribuer, à votre niveau, à la sécurité routière de tous les usagers…

Sources

17e baromètre AXA Prévention du comportement des Français sur la route

Lire la suite