EN BREF

L’utilisation du téléphone au volant est la cause de nombreux accidents chaque année. Éric Lemaire, président de notre association - à l’initiative de la campagne “Vous avez le Vie devant Vous” – rappelle les conséquences sur la route, de notre hyperconnexion au smatphone.

L’augmentation des risques sur les routes est étroitement liée à l’explosion de l’usage du téléphone au volant. Que ce soit pour appeler, écrire un sms ou regarder ses notifications, les automobilistes utilisent fréquemment leurs smartphones en conduisant. Un comportement que nous souhaitons contribuer à minimiser.

Ce contenu est également disponible en podcast : consultez-le en version audio, pour vraiment « lever les yeux » !

Ecoutez le podcast

Et vous, êtes-vous hyperconnecté ? Faites le test !

Clotilde :  

- Bonjour Éric Lemaire, vous êtes Président de l’association AXA PRÉVENTION, nous allons parler aujourd’hui de l’usage du téléphone au volant. Alors pour commencer, pouvez-vous nous dire pourquoi AXA PRÉVENTION s’intéresse au téléphone au volant ? 

Eric :

- AXA PRÉVENTION est une association à but non lucratif, créée en 1984 pour prévenir dans un premier temps les risques sur la route. Sa mission s’est depuis élargie à la prévention des dangers du quotidien des Français, en santé, à la maison et devant les écrans.

Depuis 2004, nous réalisons un Baromètre pour mesurer le comportement des Français sur la route. Nous avons aujourd’hui 15 ans de recul, cette étude a montré cette année que si la grande vitesse et la forte alcoolémie sont des comportements qui se sont améliorés, celui de l’usage du téléphone au volant s’est en revanche fortement dégradé. Il est devenu le nouveau fléau des routes.

Clotilde :  

- Le fléau des routes ! Vous parlez donc d’un usage généralisé. Pouvez-vous en dire plus ?

Eric :

- Eh bien oui, les automobilistes sont 70% à nous dire utiliser leur téléphone en conduisant quel que soit l’usage. 46 % l’utilisent pour téléphoner. Et c’est deux fois plus qu’il y a 15 ans !

25% lisent ou écrivent des SMS en conduisant.

Nos vies se sont accélérées. On utilise son temps de trajet pour prendre ses rendez-vous, appeler un ami ou lire les notifications que l’on reçoit de nos différents réseaux sociaux. Il faut savoir qu’écrire un message au volant, multiplie par 23 le risque d’accident.

Et c’est encore pire pour les jeunes de 18 et 24 ans. Leur usage est encore plus intensif, ils sont 83% à l’utiliser au volant alors qu’ils n’ont pas encore les automatismes liés à l’expérience de la conduite pour appréhender et gérer des situations complexes.

Clotilde :

- Effectivement, les chiffres sont glaçants…

Eric :

- Et encore, il n’y a pas que les automobilistes qui utilisent leur téléphone sur la route. C’est aussi le cas lorsque nous sommes en trottinette, à vélo ou même à pied.

59 % des conducteurs de deux-roues et 42 % des usagers de trottinettes utilisent leur téléphone au guidon. Même les piétons sont concernés ! 1 sur deux marche les yeux rivés sur son smartphone.

Clotilde : 

- Effectivement, cela devient délirant…Mais pourquoi ne pouvons-nous pas nous empêcher de l’utiliser ?

Eric :

- Consulter son téléphone est devenu un réflexe ! un automatisme ! 1 Français sur 2 le consulte toutes les 10 minutes !

Nous l’avons toujours en main, tout au long de la journée que ce soit au réveil, dans les repas de famille ou même aux toilettes. Et ce geste nous poursuit quelque soit notre activité y compris au volant d’un véhicule.

Clotilde : 

- Quelles sont les impacts réels de cet usage permanent sur les routes ?  

Eric :

- Chaque fois que nous utilisons notre téléphone au volant, nous risquons notre vie et celle d’autres personnes. Selon les indices observés, 10 personnes meurent ou sont gravement blessées chaque jour sur les routes à cause d’une conversation téléphonique.

Quand vous envoyez un texto, vous quittez la route des yeux pendant 5 secondes environ. Et 5 secondes à la vitesse de 50 km/h, par exemple en ville, ça représente une distance de 50 m.

Ces quelques secondes d’inattention suffisent à causer un accident grave (piéton renversé, déviation de la conduite…).

Clotilde : 

- Mais que fait une association de prévention face à cela ? 

Eric :

Nous avons souhaité étudier le problème dans sa globalité. Pour faire évoluer les habitudes, la première étape est de prendre conscience de son comportement vis-à-vis de son téléphone au sens large. Nous avons donc créé un nouveau service gratuit en ligne, Connexia, sur notre site axaprevention.fr qui permet en moins de 5 minutes de connaître votre profil « d’hyperconnecté ».
Et parce que sur la route le téléphone tue, il nous a semblé nécessaire de produire un film de sensibilisation qui touche le cœur des gens. L’idée est de laisser chacun s’interroger sur son propre comportement. Pour y parvenir, nous avons fait appel à deux réalisateurs humanistes qui grâce à leurs films ont déjà réussi à faire évoluer le regard des gens sur le handicap ou la diversité. Il s’agit d’Olivier Nakache et Eric Toledano. Je vous laisse le découvrir sur notre site si vous ne l’avez pas encore vu.

Clotilde :

- Merci Eric. Ça sera le mot de la fin.
J’en profite pour rappeler que l’usage du téléphone au volant ou en deux-roues est interdit et passible d’une amende.
Alors levez les yeux et n’oubliez pas : VOUS AVEZ LA VIE DEVANT VOUS !

Lire la suite