Un hiver et des fêtes sous la neige, vous en rêvez ? Ce cadre peut paraitre idyllique, mais il ne doit pas faire oublier les mesures de sécurité routière à respecter si vous devez conduire en montagne ou sur des routes enneigées cet hiver.

Pour rouler sereinement sur la neige, préparer votre trajet est essentiel. En amont : informez-vous sur les conditions météorologiques et l’état du réseau routier. Quant aux mesures de prévention, elles consistent en un bon équipement du véhicule (pneus hiver ou chaines, kit de sécurité routière) et une conduite attentive et responsable. Alors bonne lecture et surtout, bonne route sous la neige !

Les chiffres clés à avoir en tête en cas de conduite sur la neige [1] :

  • 50 km/h : c’est la vitesse maximale autorisée si vous équipez vos pneus de chaines
  • 30 mètres minimum : en conditions normales, c’est la distance minimale de sécurité entre deux véhicules roulant à 50km/h. Par temps de neige, il faut au minimum doubler cette distance, et s’adapter aux conditions de circulation.

Se renseigner sur l’état du réseau routier en cas de neige.

Vous devez prendre la route cet hiver et vous vous apercevez qu’il neige ? Premier réflexe : consultez les prévisions météorologiques de Météo France et connectez-vous sur le site d’informations routières mis en place par le ministère chargé des transports : Bison Futé [2]

Ce site prévoit un bulletin spécial « routes en hiver » de mi-novembre à mi-mars avec une mise à jour en temps réel. Il vous donne :

  • Un aperçu du trafic et de l’état du réseau routier national ;
  • Des informations sur les routes bloquées ou interdites ;
  • Des itinéraires conseillés selon l’état des routes en hiver.

Une mine d’informations essentielles avant de prendre la route, surtout en cas de neige.

Comment adapter ses habitudes pour conduire sur la neige ?

Les voitures à boite automatique représentent aujourd’hui 30% des véhicules neufs vendus [3]. Ces modèles disposent d’un mode neige permettant de simuler un démarrage en seconde et de mieux adhérer à la chaussée, évitant ainsi de faire patiner le véhicule. Pensez à l’activer si votre voiture en est dotée.

Pour l’ensemble des véhicules, le maitre mot reste la sécurité [4] :

  • Rouler lentement ;
  • Augmenter significativement les distances de sécurité entre les véhicules ;
  • Éviter d’accélérer ou de freiner de manière brusque.

L’objectif : garder le contrôle de votre véhicule.

Parmi les autres astuces de conduite à garder en tête et à partager [3] :

  • En cas de dérapage, à vitesse réduite, commencez par débrayer ;
  • Pour vous arrêter, utilisez d’abord le frein moteur, puis freinez très doucement.

Afin de suivre ces quelques conseils, l’équipement de vos pneus sur la neige est clé.

Quel équipement neige spécifique pour votre voiture en hiver ?

  1. Une première option est de monter des chaines sur les pneus de votre véhicule. Elles doivent être installées au moins sur ses 2 roues motrices [5].
  2. Si vous habitez une région froide ou montagneuse, il est conseillé de s’équiper de pneus hiver dès que le thermomètre passe en moyenne au-dessous de 7 degrés. Ces pneus présentent une meilleure adhérence que des modèles classiques. Dans ce cas, ce sont les 4 pneus de la voiture qui doivent être remplacés [1].
  3. Les pneus cloutés ou à crampons sont une troisième alternative [5]. Attention, ces pneus ne peuvent être utilisés que durant la période hivernale, entre la mi-octobre et la mi-mars en moyenne [1].

Y a-t-il des règles de sécurité routière à respecter en cas de conduite sur neige ?

Trois règles essentielles de sécurité routière doivent être respectées si vous êtes amené à conduire sur la neige. N’hésitez pas à en parler aussi à vos proches pour leur transmettre de bons réflexes.

  • Règle n°1 : il est interdit de doubler les engins de déneigement et de salage des routes ;
  • Règle n° 2 : vous ne devez pas vous engager sur un itinéraire qui soit déconseillé, voire interdit par les panneaux de signalisation [6] ;
  • Règle n° 3 : si la visibilité est inférieure à 50m, la vitesse maximale autorisée est de 50km/h [1].

Quel « kit de survie » emporter si vous empruntez une route enneigée ?

Vous prendrez la route sereinement en ayant avec vous les bons équipements auto, mais aussi un « kit de survie » bien pensé en cas de conduite sur la neige [1] [2]. Il peut comprendre :

  • Le kit sécurité routière règlementaire comprenant le gilet haute visibilité et le triangle de signalisation ;
  • Les chaines à neige et/ou tout équipement spécifique pour vos pneus ;
  • Les produits dégivrants type lave-glace antigel, une raclette et un chiffon.

 Complétez-le avec :

  • Des vêtements chauds et une couverture de survie au cas où vous seriez bloqués plusieurs heures ;
  • Une lampe de poche ;
  • De l’eau en quantité suffisante et de la nourriture non périssable.

Le saviez-vous ?

Sur les tronçons de route équipés des panneaux de signalisation B26 - Équipements spéciaux obligatoires, les chaines sont obligatoires au minimum sur les deux roues motrices de votre véhicule [6].

Sources

[1] http://www.haute-savoie.gouv.fr/Politiques-publiques/Transports-deplacements-et-securite-routiere/Securite-routiere/Actualites-departementales/L-hiver-est-la-!-10-conseils-pour-adapter-sa-conduite-routiere-a-la-situation-hivernale

[2] https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/route-en-hiver

[3] https://www.60millions-mag.com/2019/04/29/boite-automatique-les-atouts-les-inconvenients-12743

[4] https://www.ecf.asso.fr/Les-plus-ECF/Nos-conseils/Comment-conduire-par-temps-de-neige

[5] https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A13663

[6] https://www.interieur.gouv.fr/Archives/Archives-publications/Archives-infographies/Securite-routiere/Securite-routiere/Conduire-sur-la-neige-et-le-verglas]

Lire la suite