EN BREF

Réveillons de Noël puis du Nouvel An… Les festivités de fin d’année s’annoncent et il est grand temps de prévoir vos modes de déplacement pour ces deux soirées hautes en couleur.

Les réveillons de fin d’année sont souvent synonymes d’excès. Repas longs et copieux, consommation d’alcool importante, soirées qui terminent tard… Le corps se fatigue plus vite, et perd parfois ses réflexes de sécurité.

Réguler sa consommation d’alcool et anticiper les possibilités d’hébergement ou de transport sont quelques-unes des astuces qui vous permettent, cette année comme les suivantes, d’organiser sereinement le réveillon en prévenant le risque d’accident routier les 25 et 31 décembre.

L’alcool et la fatigue les soirs de réveillon, un enjeu de santé publique illustré par 5 chiffres clés : 

  • 1 sur 3 : c’est la part des accidents mortels liés à l’alcool ;
  • 49% des Français amenés à conduire les soirs de réveillon, et déclarant consommer de l’alcool à cette occasion, n’anticipent pas l’organisation de leur trajet retour [2] ;
  • 2 verres d’alcool, c’est la dose maximale que vous pouvez consommer sans dépasser le taux d’alcoolémie autorisé en France. Pour les jeunes conducteurs, la consommation d'alcool n'est pas admise [3] ;
  • Conduire après 17 heures de veille revient à prendre le volant avec 0,5 g d’alcool par litre de sang [4] ;
  • La fatigue est impliquée dans 10% des accidents mortels sur les routes [4].

Focus sur la consommation d’alcool les soirs de réveillon

Réveillon rime encore bien souvent avec boisson(s) ! Une enquête montre d’ailleurs que 9 Français sur 10 vont consommer de l’alcool, et en moyenne 4 verres, ce soir-là [2].

Gérer et réguler sa consommation d’alcool

Garder le contrôle de sa consommation d’alcool est essentiel, a fortiori si vous êtes amené à conduire au retour du réveillon

Quelques indications à garder en tête…

  • Attention aux « prémix », ces boissons qui mêlent alcool et sodas ou alcool et boissons énergisantes : le goût très sucré masque celui de l’alcool. Les verres s’enchaînent sans percevoir les effets de ceux-ci sur l’organisme [3] ;
  • Penser à consommer plusieurs verres d'eau ou de boissons sans alcool au cours de la soirée pour rester hydraté et limiter votre consommation de champagne, de vin, etc. [3] ;
  • Boire un café ou un verre d’eau salée ne permet pas d’accélérer l’élimination de l’alcool dans le sang. Seul le temps le permet. On considère qu’il faut en moyenne 1 à 2 heures pour éliminer un verre d’alcool, en fonction de la morphologie et de l’état de santé de chacun [4].

En bref, la seule garantie qui vous autorise à prendre le volant, c’est un éthylotest négatif. 

Pour cela, la meilleure recommandation est encore de ne pas consommer d’alcool si l’on doit prendre le volant. Sachez qu’avec 2 coupes de champagne, vous atteignez déjà la limite autorisée en France [4].

Anticiper la question de l’hébergement les soirs de fête

La fatigue se fait sentir, il est temps d’aller dormir ! Une astuce 100% sécurité consiste à anticiper et organiser l’hébergement les soirs de réveillon.

Si la convivialité est de mise, pourquoi ne pas dormir sur place ? Prévoir dans ce cas éventuellement des matelas gonflables, des sacs de couchage…

Si votre budget le permet, il y a forcément un hébergement à proximité du lieu de fête : hôtel, chambre d’hôte, auberge de jeunesse. Renseignez-vous en amont et réservez pour ne pas être pris de cours au dernier moment [5].

Organiser le retour de vos convives en toute sécurité

Vous êtes l’organisateur de la soirée du réveillon ? Anticipez et garantissez la sécurité de vos invités en mettant à leur disposition une liste de numéros de taxis. Allez plus loin en prévoyant une cagnotte afin de permettre à tous de rentrer en taxi, VTC, etc.

Autre option : organiser une « navette » (voiture, minibus…) selon le nombre de personnes à raccompagner avec plusieurs points d’arrêts [5]. Objectif sécurité : aucun invité ne touche à un volant s’il n’est pas en mesure de conduire !

Et si vous devez absolument rentrer chez vous ?

Adoptez un comportement responsable pour vous-même et pour les autres.

Pour cela, emmenez avec vous un ou plusieurs éthylotests. Soufflez avant de partir, et ne prenez la route que s’il est négatif [5].

Qui sera le Sam de votre soirée...

Certaines familles et groupes d’amis ont déjà adopté cette bonne habitude. Lors de tout événement festif, un Sam est désigné et devient le « capitaine de soirée » [5]. Parce qu’il ne boira pas d’alcool ce soir-là, il aura donc ponctuellement la grande responsabilité de ramener les fêtards en toute sécurité.

Focus sur la somnolence les soirs de fête

En 2019, les soirs de fêtes font suite à des journées travaillées par le plus grand nombre. Et même lorsque l’on ne boit pas, la fatigue et la somnolence sont bien présentes après de longues journées et de copieux repas.

Anticipez les effets de la fatigue en vous ménageant des temps de repos les 24 et 31 décembre. Si vous le pouvez, n'hésitez pas à dormir même brièvement avant de vous rendre à votre soirée [5] !

Sources

[1] https://www.sécurité-routiere.gouv.fr/actualites/réveillon-du-nouvel-alcool-et-conduite-prenez-la-mesure-du-risque-et-prevoyez-le-retour

[2] https://www.preventionroutiere.asso.fr/campagne/mon-réveillon-mode-demploi/

[3] https://www.ameli.fr/assure/santé/themes/alcool-santé/definition-reperes-consommation

[4] https://www.securite-routiere.gouv.fr/

[5] https://www.preventionroutiere.asso.fr/

Lire la suite