La sécurité à bord de votre deux-roues motorisé (2RM) est au cœur des préoccupations de vos proches, comme de celles des instances de la sécurité routière. Le gilet airbag, bien que non obligatoire, est un allié précieux pour circuler plus sereinement à moto ou en scooter. On vous éclaire…

Casque et gants de protection [lien article gants] sont les fondamentaux de l’équipement des usagers de deux-roues motorisés. Mais face aux dangers de la route, les motards et scootéristes [lien article équipement scooter] peuvent aussi s’équiper de systèmes airbag. Filaires, radiocommandés ou totalement autonomes, ils protègent vos organes vitaux en cas de chute ou de choc.

1 chiffre clé sur l’accidentologie des motards :

  • 7 motards sur 10 ont déjà chuté au moins une fois de leur véhicule [1]
  • Seuls 4% des conducteurs de deux-roues motorisé sont équipés d’un gilet airbag (source Baromètre 2018)

Pourquoi utiliser un gilet airbag comme équipement de protection ?

Les conducteurs 2RM tels que les motards ou les scootéristes sont plus vulnérables que les automobilistes [lien prévention risque à moto] sur la route. Et quand on parle de sécurité routière, l’équipement joue un rôle primordial.

S’il n’est pas obligatoire, le gilet airbag est aujourd’hui un véritable atout sécurité pour les conducteurs 2RM. N’hésitez pas à vous renseigner sur ses 3 versions existantes sur le marché, et à comparer vos préférences avec celles de vos proches motards déjà équipés.

Côté coût, les prix varient selon le type de gilet choisi. Les plus accessibles, les gilets airbag filaires, sont proposés à partir de 400 euros [2].

L’airbag filaire, le plus économique

Première génération du gilet airbag, l’airbag filaire est un vêtement protecteur relié à la moto par un câble. En cas de chute ou de choc, la tension sur le câble déclenche le gonflage du système airbag [2].

Si vous en possédez un, ou que vos proches en utilisent, n’hésitez pas à reparler de ses bonnes conditions d’usage autour de vous :

  • attachez-le correctement : il doit être tendu, mais sans excès ;
  • laissez le fil de l’airbag dégagé ;
  • ne portez pas de sac à dos, qui gênerait le gonflement en cas de déclenchement et dont les bretelles pourraient vous blesser.

La technologie radio commandée au service de la sécurité des motards

Inspirés du système airbag des automobiles, certains gilets intègrent une technologie radiocommandée via des capteurs installés sur la moto. Lorsque le système identifie un danger potentiel, une onde radio Bluetooth provoque le gonflage de l’airbag [2].

La connexion sans fil et la rapidité de déclenchement de l’airbag sont les atouts majeurs de ce gilet par rapport au système filaire.

La « sécurité embarquée » sur le gilet airbag autonome

Cette troisième option de gilet, la plus avancée technologiquement, prévoit l’intégration des capteurs directement sur le vêtement [2].

Système de référence sur les compétitions, l’airbag autonome propose le temps de déclenchement le plus rapide et peut se porter sous le blouson.

Attention, quel que soit votre choix, le port du gilet airbag ne vous rend pas invincible. Conduisez aussi prudemment que d’habitude, dans le respect de la réglementation et en restant concentré d’un bout à l’autre de votre trajet.

Sources

[1] https://www.preventionroutiere.asso.fr/2016/04/01/equipement-du-conducteur/

[2] https://www.securite-routiere.gouv.fr/chacun-son-mode-de-deplacement/dangers-de-la-route-moto/equipement-deux-roues-motorise/utiliser-un

Lire la suite