EN BREF

Aucune région n’est à l’abri des tempêtes, même si les zones littorales sont souvent les plus vulnérables et menacées. Pour prévenir ce risque naturel et limiter les conséquences d'une tempête, découvrez les réflexes à adopter avant, pendant et après l'événement.

Comprendre le phénomène en France

En moyenne, 15 tempêtes s’abattent chaque année sur le pays. Même si la façade atlantique et les côtes de la Manche sont plus souvent touchées, l’ensemble du territoire est exposé. On parle de tempête quand la vitesse du vent atteint 10 sur l’échelle de Beaufort, soit 89 km/h. Néanmoins, les épisodes les plus violents peuvent atteindre 200 km/h et causer d’importants dégâts humains et matériels.

Organisez-vous avant la tempête

Pour protéger au mieux vos proches et vos biens face aux tempêtes, suivez ces précautions de base :

Respecter les normes de construction des bâtiments

En France, les normes de construction prennent en compte les risques liés aux vents. Dans certaines régions particulièrement exposées comme le littoral atlantique, les constructions doivent prendre en compte les spécificités climatiques. Ainsi, les professionnels du bâtiment aménagent les pentes de toit, adaptent l’importance des débords ou choisissent l’orientation des ouvertures en fonction des particularités locales.

Se tenir prêt

Ayez toujours chez vous, un kit de survie avec des moyens d’éclairage de secours et des couvertures de survie au cas où vous seriez confrontés à des coupures d’électricité prolongées. Faites également des réserves d’eau potable et de nourriture.

Rester informés et disciplinés

Suivez régulièrement les prévisions météorologiques : les alertes sont lancées plusieurs jours à l’avance. A l’approche d’un phénomène dangereux, redoublez d’attention, écoutez les informations locales à la radio et suivez les recommandations des autorités.

Les bons réflexes pendant la tempête

Lorsque Météo France lance une alerte tempête rouge ou orange :

  • restez chez vous pendant tout le temps de l’événement climatique
  • si vous devez absolument vous déplacer, évitez le littoral et la proximité des forêts
  • signalez tous vos déplacements à vos proches
  • écoutez les informations locales à la radio
  • rangez tous les objets susceptibles de faire prise au vent
  • calfeutrez portes et fenêtres si vous vivez en façade littorale ou le long d’un estuaire
  • installez les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments.

Autres dangers venus du ciel : attention à la foudre et à la grêle

Quand un orage menace, mettez-vous à l’abri sous un toit, débranchez les appareils électriques puis fermez portes et fenêtres.

  • Évitez la proximité des arbres
  • n’utilisez pas votre parapluie (il capte l’électricité des éclairs à plusieurs kilomètres)
  • Si vous êtes sur la route, restez à l’intérieur de votre voiture en vous éloignant des éléments susceptibles de tomber sur le véhicule. Le véhicule placé face au vent protégera les occupants efficacement : le pare-brise est censé résister à la pression
  • garez votre véhicule dans un garage ou un parking couvert.

Les bons gestes après une tempête

Les vents violents peuvent causer d’importants dégâts. Une fois l’épisode terminé, faites le tour de votre domicile pour constater les dégâts. Prêtez une attention particulière aux huisseries, à la toiture et à la cheminée.

Soyez prudents quand vous sortez !

  • Des tuiles peuvent avoir été soulevées : ne vous aventurez pas à réparer vous-même, appelez un couvreur professionnel.
  • Attention aux arbres : certains peuvent avoir été déracinés et menacent de tomber.
  • Des câbles électriques peuvent être tombés au sol : ne vous en approchez pas.
  • Suivez les itinéraires recommandés et les déviations mises en place par les pouvoirs publics.
Lire la suite