Les écrans sont désormais au cœur du quotidien des familles notamment avec le confinement. L’utilisation des écrans convient d’être accompagnée et encadrée, car elle n’est pas sans risque notamment pour les plus jeunes, qui peuvent être victimes de cyber harcèlement ou être exposés contre leur gré à des contenus choquants. TRALALERE, partenaire d’AXA Prévention, se mobilise avec Internet sans crainte, la ligne d’action du Safer Internet France, pour conseiller les familles dans leur vie numérique, sensibiliser les enfants et ados à rester vigilants tout en utilisant les ressources en ligne à des fins citoyennes et créatives. Morceaux choisis…

Cyber harcèlement, protection de la vie privée : sensibiliser les enfants au risque numérique

La gestion des écrans et du risque numérique est une priorité pendant le confinement où, par la force des choses, le temps d’écran augmente fortement. 

Sensibiliser les enfants c’est d’abord échanger avec eux sur leurs besoins numériques, les réseaux sociaux et applications qu’ils utilisent et établir ensemble les règles d’usage des écrans grâce à l’appli FamiNum. C’est aussi attirer leur attention et leur vigilance quant aux dérapages : contenus inappropriés ou choquants, cyber harcèlement, protection des données personnelles et de la vie privée… La prudence est de mise [1] ! 

À ce sujet, Internet sans crainte vous accompagne sur la parentalité numérique au travers d’une vidéo bien pensée pour sensibiliser les enfants à la protection de leurs données sur le net. À vos clics ! 

Et pour approfondir davantage le sujet, TRALALERE met à disposition un serious game en ligne. STOP la violence a pour objectif de sensibiliser toute la famille sur le sujet du harcèlement au collège. 

L’école version 2.0 : un usage éducatif des écrans

La continuité pédagogique version école 2.0 n’a pas vocation à recréer l’environnement scolaire habituel. Mais la technologie a aussi ses vertus, et les écrans peuvent prendre un usage éducatif

De nombreuses ressources numériques gratuites sont ainsi disponibles en ligne depuis le début du confinement [1] :  

 Pour les plus petits, c’est l’occasion d’engager le dialogue, et les écrans s’avèrent de bons relais éducatifs : des ressources numériques adaptées permettent de lancer la discussion et répondre aux questions des plus jeunes parfois stressés. 

Accompagner les enfants sur leurs premiers pas vers les réseaux et médias sociaux

Pallier le manque de contact social par une surconsommation des réseaux et médias sociaux est un comportement logique notamment pour les enfants « privés » de leurs amis. Mais c’est aussi le risque de s’exposer à de mauvaises rencontres.   

Les parents sont ainsi invités à accompagner les enfants dans leur découverte des médias sociaux et donner un cadre à leur utilisation. L’objectif ? Prévenir les risques d’arnaques en ligne, et le cyber harcèlement. 

Internet sans crainte rappelle d’ailleurs que toutes ces plateformes ne sont pas ouvertes aux moins de 13 ans, et recommandent de vérifier les paramètres de sécurité des comptes des ados [1] ! Si vous n’êtes pas familiarisé avec les réseaux sociaux, notamment ceux utilisés par les jeunes ados, Net Ecoute a récapitulé ici les risques et les opportunités de chacun d’entre eux. 

Repérer le vrai du faux et éveiller les consciences des plus jeunes

Internet c’est la mondialisation de l’information, mais cette information n’est pas toujours vraie !  

Démêler le vrai du faux, les fameuses fake news, et éveiller les consciences des enfants est d’autant plus important avec la situation de crise du covid-19. D’où l’importance de redoubler de vigilance, avant de partager ou liker une information pour ne pas propager les rumeurs et s’angoisser davantage [1]. 

Pour vous aider, AXA Prévention partage les sources fiables au sujet de l’épidémie actuelle. 

TRALALERE propose aussi un programme engageant et immersif à travers d’Infohunter. En classe ou en atelier, cette plateforme permet de créer et d’animer des parcours de décryptage de l’info pour les jeunes. Elle développe ainsi leur esprit critique et leur fournit les clés pour bien analyser la fabrique de l’information. 

Infos utiles

Le Safer Internet France, trois partenaires spécialistes de l’éducation, de la prévention et de l’écoute vous accompagnent (programme soutenu par la Commission européenne) : 

  • Net Écoute est un numéro vert national destiné aux jeunes confrontés à des problèmes dans leurs usages numériques (0800 200 000), opéré par e-Enfance.     
  • Point de contact est une plateforme nationale de signalement des contenus illicites rencontrés sur Internet et luttant contre leur propagation.     
  • Internet Sans Crainte est un programme national de sensibilisation pour donner aux jeunes une meilleure maîtrise de leur vie numérique, opéré par TRALALERE. 

Sources 

[1] https://www.saferinternet.fr/internet-sans-crainte2/ 

Lire la suite