AXA Prevention
  • Accueil
  • >
  • Qu'appelle-t-on âge biologique ?

Qu'appelle-t-on âge biologique ?

L'âge biologique correspond à l'état des organes d'une personne, ainsi qu'à la façon dont son corps réagit aux sollicitations de l'environnement. Cette évolution des caractéristiques physiques est le résultat de l'interaction entre le patrimoine génétique d'une personne et son mode de vie.

  • Accueil
  • >
  • Qu'appelle-t-on âge biologique ?

Qu'appelle-t-on âge biologique ?

L'âge biologique correspond à l'état des organes d'une personne, ainsi qu'à la façon dont son corps réagit aux sollicitations de l'environnement. Cette évolution des caractéristiques physiques est le résultat de l'interaction entre le patrimoine génétique d'une personne et son mode de vie.

Le vieillissement du système cardiovasculaire

Avec le temps, les parois des vaisseaux sanguins ont tendance à s'épaissir et à perdre leur élasticité, ce qui les fragilise. Des dépôts de cholestérol et de calcium se forment le long des artères. De plus, les tout petits vaisseaux qui irriguent les organes en profondeur (les capillaires) deviennent moins nombreux. L'oxygénation et l'alimentation des organes demandent un surcroît de travail au cœur. Sous l'effet de l'usure, les parois du muscle cardiaque perdent leur élasticité et leur travail de pompe est rendu plus difficile.

Le vieillissement du système respiratoire

Les mouvements de la cage thoracique perdent en amplitude avec l'âge, et les poumons deviennent moins élastiques, ce qui diminue le volume d'air brassé à chaque respiration. De plus, les alvéoles pulmonaires (les petits sacs où se font les échanges d'oxygène et de dioxyde de carbone) fusionnent, ce qui réduit la surface totale d'échange entre l'air et le sang. Ce phénomène est aggravé par la consommation de tabac.

Le vieillissement des organes des sens

Après 70 ans, divers problèmes de vue peuvent survenir, en particulier la cataracte, due à l'opacification du cristallin. Certaines maladies comme la dégénérescence maculaire liée à l'âge, le diabète ou l'hypertension artérielle, ont des conséquences néfastes sur la rétine.
Après 75 ans, la perception du salé diminue ce qui explique la tendance à saler excessivement les aliments pour lutter contre la fadeur (au risque d'augmenter la pression artérielle). La perception du sucré est préservée, d'où un goût prononcé de certaines personnes pour les sucreries. Avec l'âge, il devient plus difficile de suivre une conversation car la capacité à entendre les hautes fréquences diminue (presbyacousie). Enfin, le sens de l'équilibre diminue après 70 ans.

Le vieillissement des muscles et du squelette

Avec l'âge, les muscles tendent à fondre et leur force diminue. Les os deviennent plus fragiles et présentent des signes d'ostéoporose. La souplesse générale diminue progressivement. Dans la colonne vertébrale, les disques souples situés entre les vertèbres perdent leur élasticité et tendent à s'affaisser : entre 40 et 80 ans, certaines personnes peuvent perdre jusqu'à 5 cm de taille. L'ostéoporose peut accentuer ce phénomène.

Le vieillissement du système digestif

Avec l'âge, la diminution de la sécrétion de salive, associée à d'éventuels problèmes de dents, nuit à la bonne mastication des aliments et à leur préparation en vue du processus de digestion. Dans l'estomac, les sécrétions acides deviennent moins importantes, rendant moins efficace cette étape de la digestion. La digestion d'un repas prend plus de temps et le risque de constipation augmente. Chez les personnes de plus de 70 ans, on observe parfois une perte de poids, en particulier chez les hommes, les femmes ayant tendance à maigrir plus tardivement.