AXA Prevention
  • Accueil
  • >
  • Qu'appelle-t-on âge psychologique ?

Qu'appelle-t-on âge psychologique ?

L'âge psychologique correspond à la manière dont une personne interagit avec son environnement, à sa capacité à se projeter dans l'avenir, à son attitude face au temps qui passe, à son ouverture vers les autres. Cet âge est très difficile à évaluer.

  • Accueil
  • >
  • Qu'appelle-t-on âge psychologique ?

Qu'appelle-t-on âge psychologique ?

L'âge psychologique correspond à la manière dont une personne interagit avec son environnement, à sa capacité à se projeter dans l'avenir, à son attitude face au temps qui passe, à son ouverture vers les autres. Cet âge est très difficile à évaluer.

Le vieillissement psychologique

Il semble que le vieillissement psychologique se traduise par une moindre capacité d'adaptation face aux changements soudains et, en conséquence, une diminution de l'envie de modifier ses conditions de vie. On observe également une curiosité moins forte pour les choses nouvelles et une plus grande résistance à s'engager dans des projets, même à moyen terme. Une personne reste jeune psychologiquement lorsqu'elle continue à faire face aux changements avec souplesse, rapidité et facilité.

L'adaptabilité, une qualité qui s'entretient

Cette diminution de la capacité à s'adapter ne doit toutefois pas être prise comme une dégradation inéluctable de l'état psychique. Comme d'autres aspects du processus de vieillissement, l'adaptabilité s'entretient et s'améliore avec une préparation minutieuse du changement prévu. Pour éviter de perdre cette souplesse d'esprit, il est important de continuer à accumuler les expériences : voyages, nouvelles activités de loisir, rencontres, etc. Lorsque le changement est prévisible, une préparation bien organisée permet de s'adapter tout en douceur, sans avoir le sentiment d'être dépassé par les événements.

Le "coup de vieux"

Parfois, une situation de crise ou un événement grave (départ d'un enfant, maladie, deuil, etc.) peut entraîner une période de faiblesse psychologique et de repli sur soi qui donne à l'entourage l'impression que la personne a soudain vieilli ("elle a pris un coup de vieux"). Ce phénomène n'est pas irréversible : après cette période difficile, la personne peut retrouver progressivement sa joie de vivre et son dynamisme.

L'âge psychologique, un élément essentiel de l'art de vieillir

Une personne psychologiquement jeune s'adapte aux limites que lui impose son âge biologique et trouve de nouvelles raisons de profiter de la vie. À l'inverse, une personne psychologiquement âgée a tendance à voir son univers se restreindre et a du mal à garder le goût de vivre, même si son corps est encore vaillant. L'amour de la vie, l'intérêt pour ses semblables, la générosité et la tolérance sont des qualités qui préviennent le repli sur soi et contribuent grandement au maintien de la jeunesse psychologique.

Fort heureusement, les années apportent aussi de nouvelles qualités sur le plan psychologique : une plus grande expérience permettant de réagir de manière plus juste aux événements, de nouvelles motivations, une maturité émotionnelle ainsi qu'un plus grand recul.