Covoiturage : une web-série dédiée signée AXA Prevention
AXA Prevention

Covoiturage : notre web-série « La Route Ensemble »

Pour continuer de soutenir le Plan national covoiturage du gouvernement à l’approche des événements sportifs de cet été, AXA Prévention rediffuse depuis ce lundi 27 mai jusqu’au 17 juillet ses 5 épisodes dédiés au covoiturage sur YouTube . Ses 5 épisodes de plus d’une minute délivrent chacun un message-clé autour de cette pratique : l’impact sur l’environnement, la solidarité, les économies financières… AXA Prévention nous démontre pourquoi le covoiturage a tout bon !

Covoiturage : notre web-série « La Route Ensemble »

Pour continuer de soutenir le Plan national covoiturage du gouvernement à l’approche des événements sportifs de cet été, AXA Prévention rediffuse depuis ce lundi 27 mai jusqu’au 17 juillet ses 5 épisodes dédiés au covoiturage sur YouTube . Ses 5 épisodes de plus d’une minute délivrent chacun un message-clé autour de cette pratique : l’impact sur l’environnement, la solidarité, les économies financières… AXA Prévention nous démontre pourquoi le covoiturage a tout bon !

?

Le saviez-vous ?

En 2022, 28% des automobilistes déclarent avoir utilisé le covoiturage. [1]

Le Plan national covoiturage du quotidien du gouvernement

Le covoiturage du quotidien, sur de courtes distances, est estimé à environ 3%. [2] Pour le promouvoir et soutenir son développement, le gouvernement a lancé un Plan national et annoncé des mesures et des investissements inédits. Objectifs : sensibiliser les Français sur les avantages du covoiturage, à la fois pour leur pouvoir d’achat et pour la planète.

Grâce à ce Plan, le gouvernement espère multiplier par 3 les trajets quotidiens réalisés en covoiturage d’ici 2027, en passant à 3 millions de trajets par jour, contre 900 000 actuellement. [3]

>>Pour en savoir plus, consultez l’article AXA Prévention sur le Plan national covoiturage du quotidien.

!

Focus sur le covoiturage pour les courtes distances

Le covoiturage s’est beaucoup démocratisé sur les courtes distances, notamment moins de 30km (+41%). Le profil-type du conducteur : un homme jeune, CSP+ et parisien. [1]

La Route Ensemble : la web-série d’AXA Prévention sur le covoiturage

Pour encourager le covoiturage, AXA Prévention met en ligne le 29 octobre sur YouTube une nouvelle web-série intitulée La Route Ensemble. Ses 5 épisodes d’un peu plus d’une minute chacun sont 6 mini-fictions inspirées du réel, représentent des scènes de covoiturage dans lesquelles chacun peut se reconnaître : entre ami(e)s, en famille, entre collègues… À travers cette série, l’association souhaite faire avancer collectivement la société sur ce sujet, mais aussi divertir et informer en délivrant des messages concrets avec un ton frais et pédagogique.

Le covoiturage et l’usage du smartphone

Vous avez peut-être déjà montré une photo sur votre smartphone au conducteur de la voiture ? Pourtant, détourner son regard de la route pendant environ 5 secondes suffit pour multiplier le risque d’accident par 23. [4]

En covoiturage, les conducteurs utilisent moins leur téléphone que l’ensemble des automobilistes mais ils restent 40% à passer des appels.

En covoiturage, les conducteurs utilisent moins leur téléphone que l’ensemble des automobilistes, mais ils restent 40% à passer des appels que ce soit avec ou sans kit main-libres. [1]

AXA Prévention tient à rappeler que le défaut d’attention (lire un message, actualiser le GPS, répondre à un appel…) est présent dans 25 à 50% des accidents corporels. [4] Toute distraction augmente les temps de réaction et altère les capacités de prises de décisions.

Le covoiturage pour décarboner la mobilité

Alors que la transition écologique est l’affaire de tous, pratiquer le covoiturage est un excellent moyen d’agir. Il permet en effet de réaliser des économies d’essence et par extension de réduire les tonnes de CO2 émises.

La voiture individuelle représente à elle seule plus de 15% des émissions de gaz à effet de serre en France métropolitaine. [3]

Partager un véhicule permet donc de diviser les émissions de carbone par le nombre de voyageurs, de diminuer la pollution atmosphérique et d’améliorer la qualité de l’air et la santé de tous.

 Le covoiturage et les excès de vitesse

Les excès de vitesse sont responsables d’un accident mortel sur 3 et ils représentent le principal comportement à risque des covoitureurs [1 ; 4]. Baisser sa vitesse, c’est donc réduire la gravité des accidents, limiter les émissions de CO2 et économiser du carburant.

En covoiturage, les conducteurs font moins d’excès de vitesse que l’ensemble des automobilistes mais ils restent 58% à rouler à 10 ou 20 km/h au-dessus de la vitesse autorisée [1].

Le covoiturage pour une mobilité solidaire et partagée

Vous avez déjà pris un BlaBlaCar ? L’ambiance y est toujours conviviale. Ce jour-là, à cette heure-là, dans cette voiture, le covoiturage est LA solution idéale pour chacun, afin de pouvoir se déplacer notamment dans les zones rurales où il n’y a pas de transport en commun, mais aussi pour sociabiliser et faire des économies. Il facilite également la vie de ceux qui ne conduisent pas ou qui ne possèdent pas de véhicule.

1 Français sur 2 a déjà renoncé à se déplacer pour des raisons financières. [1]

Pour proposer un covoiturage ou en rechercher un, BlaBlaCar est une des applications les plus utilisées. Cependant, d’autres applications existent et certaines mettent en avant cet aspect solidaire du covoiturage :

  • MOBICOOP, le covoiturage libre, coopératif et sans commission ;
  • REZO SENIORS, le covoiturage solidaire pour aider les seniors dans leurs trajets quotidiens en Picardie ;
  • MOBISOL26, le covoiturage pour tous dans la Drôme ;
  • ATCHOUM, le covoiturage qui remplace les transports en commun.

40% des Français ont déjà renoncé à un trajet par manque de transport en commun. [1]

>>Pour aller plus loin, découvrez notre article sur le covoiturage en milieu rural.

Le covoiturage pour faire des économies

Concrètement, un salarié automobiliste qui habite à 30km de son travail et qui covoiture quotidiennement en alternance avec un collègue économise près de 2 000 € chaque année.

70% des déplacements domicile-travail sont réalisés avec des véhicules individuels. [2]

Pour encourager les collègues à partager la route quotidiennement pour aller au travail, des aides financières ont également été mises en place. Depuis le 1er janvier 2023, le gouvernement verse une prime de 100 € pour les conducteurs de trajets domicile-travail qui utilisent les plateformes de covoiturage. Dans les faits, 25€ sont versés au 1er covoiturage et le reste au 10e, s’il est réalisé dans un délai de 3 mois.

Les entreprises du secteur privé peuvent également encourager le covoiturage en mettant en place un Forfait Mobilité Durable, exonéré d’impôts sur le revenu, et allant jusqu’à 800€/an.

Quant aux agents de la fonction publique, ils bénéficient de 300€ cumulable avec le remboursement de l’abonnement transport en commun. 

Enfin, au-delà de tous ces bénéfices, le covoiturage permet également la résorption des embouteillages, notamment dans les métropoles, et un gain en matière de stationnement. Il participe également à la réduction des coûts publics pour les collectivités.

Alors, qu’attendez-vous pour covoiturer ?

Sources

[1] Baromètre AXA Prévention 2022 et 2023

[2] Site Ecologie.gouv.fr

[3] Site Ecologie.gouv.fr

[4] Observatoire National Interministériel de Sécurité Routière