AXA Prevention
  • Accueil
  • >
  • L'influence de l'anxiété et de la dépression sur le vieillissement

L'influence de l'anxiété et de la dépression sur le vieillissement

Dans l'imagerie populaire, le grand âge est souvent associé à la sagesse et à la sérénité. Pourtant les personnes âgées souffrent, elles aussi, d'anxiété et de dépression, deux troubles psychiques handicapants qui favorisent l'isolement social et la perte d'autonomie. Trop souvent ignorés ou passés sous silence, ces troubles psychiques doivent être pris en charge pour rétablir la qualité de vie des seniors.

  • Accueil
  • >
  • L'influence de l'anxiété et de la dépression sur le vieillissement

L'influence de l'anxiété et de la dépression sur le vieillissement

Dans l'imagerie populaire, le grand âge est souvent associé à la sagesse et à la sérénité. Pourtant les personnes âgées souffrent, elles aussi, d'anxiété et de dépression, deux troubles psychiques handicapants qui favorisent l'isolement social et la perte d'autonomie. Trop souvent ignorés ou passés sous silence, ces troubles psychiques doivent être pris en charge pour rétablir la qualité de vie des seniors.

Les troubles anxieux chez les personnes âgées

On estime que 5 à 10 % des personnes de plus de 70 ans souffrent de troubles anxieux. Ces troubles affectent surtout les femmes et les personnes qui vivent en institutions (maisons de retraite). Chez les personnes âgées, les troubles anxieux s'expriment plutôt par des signes physiques : palpitations, douleurs dues à des tensions musculaires, nausées, vertiges, sensation de souffle court, maux de ventre, etc. Les personnes âgées anxieuses ont plutôt tendance à développer des phobies (fréquemment la phobie des foules) ou un sentiment anxieux diffus, plutôt que des troubles obsessionnels compulsifs ou des crises de panique.

Le traitement des troubles anxieux chez la personne âgée repose sur des médicaments anxiolytiques et sur un suivi psychothérapeutique (qui peut être difficile à faire admettre aux personnes de cette génération).

La dépression chez les personnes âgées

La dépression est le trouble psychique le plus fréquemment observé chez les personnes âgées : elle toucherait de 10 à 15 % des plus de 65 ans. Dans deux tiers des cas, cette dépression n'est ni diagnostiquée ni traitée. En effet, les signes de la dépression chez la personne âgée sont différents de ceux qui viennent habituellement à l'esprit.

La tristesse est souvent peu marquée et la dépression prend une forme dite "masquée" : fatigue, douleurs, repli sur soi, diminution des capacités intellectuelles et de la mémoire, ralentissement général, découragement, augmentation de la dépendance, etc. Chez la personne âgée, la dépression peut ressembler à un début de maladie d'Alzheimer et le médecin doit pratiquer des tests pour faire la différence entre ces deux maladies.

Deux tiers des personnes âgées déprimées ne sollicitent d'aide ni de leurs proches, ni de leur médecin. La souffrance psychique augmente petit à petit et peut mener au suicide : 30 % des suicides concernent des personnes de plus de 60 ans. Pourtant, les traitements antidépresseurs ont fait la preuve de leur efficacité pour rétablir la qualité de vie des personnes âgées dépressives.

Anxiété et dépression font le lit de l'isolement social

Comme les maladies physiques chroniques (maladies cardiovasculaires, arthrose, maladie de Parkinson, etc.), l'anxiété et la dépression réduisent l'activité et l'autonomie des personnes âgées et aggravent l'isolement social. Le manque de motivation ou la peur des foules amènent la personne à rester chez elle et à voir de moins en moins de monde. Cette situation aggrave à son tour l'anxiété ou la dépression, créant ainsi un cercle vicieux qui accélère le vieillissement.

Pour cette raison, il est essentiel que l'anxiété et la dépression de la personne âgée soient diagnostiquées et traitées rapidement, ce qui implique une vigilance de l'entourage pour éviter que la personne s'enfonce inexorablement dans le silence, l'isolement et la souffrance psychique.