AXA Prevention
  • Accueil
  • >
  • Pourquoi ne pas donner votre sang ?

Pourquoi ne pas donner votre sang ?

Du fait de l’accroissement de l’espérance de vie et des progrès de la médecine, les besoins en produits sanguins (sang, plasma, plaquettes) augmentent régulièrement. Aujourd’hui, on estime que, chaque jour, plus 10 000 dons de sang sont nécessaires pour couvrir ces besoins. Comment donner son sang ? Qui peut le faire ? Quels sont les groupes sanguins les plus recherchés ? Des réponses aux questions que vous vous posez.

  • Accueil
  • >
  • Pourquoi ne pas donner votre sang ?

Pourquoi ne pas donner votre sang ?

Du fait de l’accroissement de l’espérance de vie et des progrès de la médecine, les besoins en produits sanguins (sang, plasma, plaquettes) augmentent régulièrement. Aujourd’hui, on estime que, chaque jour, plus 10 000 dons de sang sont nécessaires pour couvrir ces besoins. Comment donner son sang ? Qui peut le faire ? Quels sont les groupes sanguins les plus recherchés ? Des réponses aux questions que vous vous posez.

Don de sang, de plasma ou de plaquettes ?

Par « don de sang », on entend en fait un don de trois types de produit sanguin : le sang total, le plasma (le liquide dans lequel baignent les cellules sanguines) et les plaquettes (indispensables dans le processus de coagulation sanguine).

Les modalités de prélèvement de ces trois produits sanguins sont différentes (voir ci-dessous), ainsi que leurs contre-indications. Lors de l’entretien pré-don, le médecin explique les différences et laisse le donneur choisir ce qu’il souhaite donner.

Qui peut donner son sang ?

Toute personne âgée de 18 à 70 ans, qui pèse plus de 50 kg, et qui est reconnue apte suite à l’entretien mené avant le don, peut donner son sang. Les hommes peuvent donner jusqu’à six fois par an et les femmes jusqu’à quatre fois. Entre deux dons de sang, il faut respecter un délai de huit semaines minimum.

Il existe de nombreuses contre-indications au don de sang, ce qui justifie l’entretien que le médecin de l’Établissement français du sang (EFS) mène avant le don. Par exemple, une infection récente (moins de deux semaines) ou un vaccin datant de moins de quatre semaines, un soin dentaire récent (délai variable selon le type de soin), une intervention chirurgicale, un tatouage ou un piercing datant de moins de quatre mois, etc. L’ensemble des contre-indications est listé ici.

Où donner son sang ?

Les dons de sang peuvent se faire dans des centres dédiés ou dans les unités mobiles de collecte. L’EFS liste les lieux de collecte sur une carte interactive.

Comment se passe le don de sang ?

Un don du sang se déroule selon trois étapes :

  • l’accueil et l’entretien médical pour vérifier l’absence de contre-indications 
  • le prélèvement lui-même 
  • la période de repos où le donneur reçoit une collation.

Lors de l’accueil et de l’entretien, le donneur doit présenter une pièce d’identité pour que lui soit créé un dossier de donneur. Il doit remplir un questionnaire qui sera utilisé lors de l’entretien médical, et signé ensuite pour servir de preuve au consentement.

Le prélèvement est fait avec du matériel stérile à usage unique, dont une aiguille recouverte de silicone pour rendre la manœuvre indolore. Les premiers millilitres prélevés sont dérivés vers une petite poche pour permettre l'élimination des bactéries qui se seraient introduites au moment du prélèvement. Ils servent également à remplir les tubes d'analyse pour la réalisation des examens biologiques (groupe sanguin, tests virologiques, etc.).

Combien de sang prélève-t-on ?

Le volume de sang prélevé varie selon s’il s’agit d’un don de sang total, de plasma ou de plaquettes.

  • Pour le don du sang total, 450 ml de sang sont prélevés en environ 10 minutes.
  • Pour le don de plasma, 600 ml de plasma sont prélevés en 60 à 80 minutes.
  • Pour le don de plaquettes, 600 ml sont prélevés en 2 heures à 2h20.

Lorsque le volume prescrit est prélevé, l'automate de prélèvement interrompt l'écoulement et l'infirmière est informée par une alarme.

Quels sont les groupes sanguins les plus recherchés ?

Les groupes sanguins les plus recherchés sont :

  • soit ceux qui permettent d’utiliser le don sur un grand nombre de personnes, par exemple le groupe O+ (36 % de la population française, dit « donneur universel pour le sang total ») ou les groupes AB+ et AB- (4% à eux deux, dit « donneurs universels pour le plasma »)
  • soit les groupes sanguins les plus rares : B- et AB- (1 % de la population chacun), AB+ (3 %), O- (6 %), A- (7 %) et B+ (9 %).

Mais le groupe A+, qui représente 37 % de la population française, est également recherché pour subvenir aux besoins croissants des établissements de santé.

 

Dois-je connaître mon groupe sanguin pour faire un don ?

Il n’est pas nécessaire de connaître son groupe sanguin pour faire un don. Il peut être déterminé lors du don. Si vous souhaitez connaître votre groupe sanguin au préalable (par exemple pour vous motiver au vu de sa rareté !), demandez à votre médecin traitant. Il existe également des kits de détermination vendus en pharmacies.

Pour en savoir plus

Toutes les informations sur le don de sang sont disponibles sur le site de l’EFS.