AXA Prevention
  • Accueil
  • >
  • 7 conseils pratiques pour prévenir les interactions médicamenteuses

7 conseils pratiques pour prévenir les interactions médicamenteuses

La prise simultanée de différents médicaments n’est pas toujours bonne pour notre organisme. En effet, ces interactions peuvent avoir des conséquences néfastes sur notre santé mais il existe cependant des règles simples à suivre qui vous permettront de les éviter.

  • Accueil
  • >
  • 7 conseils pratiques pour prévenir les interactions médicamenteuses

7 conseils pratiques pour prévenir les interactions médicamenteuses

La prise simultanée de différents médicaments n’est pas toujours bonne pour notre organisme. En effet, ces interactions peuvent avoir des conséquences néfastes sur notre santé mais il existe cependant des règles simples à suivre qui vous permettront de les éviter.

1. Informez toujours votre médecin, votre dentiste et votre pharmacien des médicaments prescrits par ailleurs, ou achetés sans ordonnance.

2. Prévenez toujours votre pharmacien des traitements que vous suivez, avant d’acheter un médicament d’automédication.

3. Si vous devez prendre le volant, méfiez-vous du risque de somnolence lié à l’association de plusieurs médicaments faiblement sédatifs.

4. Ne croyez pas qu’un médicament soit forcément anodin parce qu’il est en vente libre. Certains d’entre eux peuvent être à l’origine d’interactions graves, comme l’aspirine lorsqu’on prend des anticoagulants.

5. Prenez garde au fait que deux médicaments, même pris à distance l’un de l’autre, peuvent interférer entre eux.

6. N’oubliez pas que la prise d’alcool peut entraîner des réactions violentes avec des médicaments d’usage courant. Sachez également que des quantités significatives d’alcool peuvent être présentes dans certains sirops ou solutions buvables.

7. N’oubliez pas que les produits et médicaments à base de plantes peuvent provoquer eux aussi des interactions.

Pour éviter les interactions médicamenteuses, il faut que les patients qui reçoivent un traitement de longue durée (par exemple contre l’hypertension, contre un excès de cholestérol ou pour traiter une maladie chronique) prennent les devants : ils doivent demander à leur médecin de leur préciser par avance les mesures à prendre en cas de rhume, de maux de tête, de douleur ou de troubles digestifs.​