Octobre, le mois de la santé mentale
AXA Prevention

Mois de la santé mentale : octobre et ses actions phares

En octobre, à l’occasion du mois de la santé mentale, plusieurs opérations de sensibilisation sont menées dans toute la France. Présentation…

Mois de la santé mentale : octobre et ses actions phares

En octobre, à l’occasion du mois de la santé mentale, plusieurs opérations de sensibilisation sont menées dans toute la France. Présentation…

Véritable enjeu de santé publique, la santé mentale fait l’objet, chaque mois d’octobre, d’opérations de prévention. L’objectif : lutter contre la stigmatisation des personnes atteintes de troubles mentaux et leur permettre d’accéder à de meilleures conditions de vie. Focus sur trois actions majeures de sensibilisation.

!

Troubles dépressifs

En France, on estime en moyenne qu’une personne sur cinq a souffert ou souffrira d’une dépression au cours de sa vie [1].

Santé mentale : une journée mondiale dédiée à la prévention, le 10 octobre

La Journée mondiale de la santé mentale est célébrée chaque année le 10 octobre, en lien avec la Fédération Mondiale pour la Santé Mentale et l’OMS*. Cet évènement donne lieu à des actions de sensibilisation (conférences, rencontres, ateliers…), permettant d’atteindre différents objectifs :

  • Lutter contre les stéréotypes, la stigmatisation et les discriminations liés à la santé mentale ;
  • Informer le grand public sur les enjeux liés aux troubles psychiatriques ;
  • Améliorer la prise en charge des malades et, plus largement, leur qualité de vie.

Cette année, la Journée mondiale a pour thème « La santé mentale est un droit humain universel » [2]. Invoquer les droits de l’homme en matière de santé mentale constitue un symbole fort, correspondant à l’urgence de la situation.

D’après l’OMS, une personne sur huit – soit 970 millions de personnes - présente des troubles mentaux dans le monde. Les troubles anxieux et les troubles dépressifs (lire également ci-dessous) sont les plus fréquemment rencontrés [3].

Les pathologies suivantes sont également répertoriées en tant que troubles mentaux :

  • Les troubles bipolaires ;
  • Les troubles post-traumatiques ;
  • La schizophrénie ;
  • Les troubles de l’alimentation ;
  • Les comportements perturbateurs dyssociaux ;
  • Les troubles neurodéveloppementaux.

Pour en savoir plus, consultez notre plateforme https://derriere-les-signes.fr/ 

>>En complément, consultez notre article dédié à la prévention de la santé mentale en entreprise 

Les Semaines d’information sur la santé mentale, du 9 au 22 octobre 2023

Pendant deux semaines, du 9 au 22 octobre 2023, la 34e édition des Semaines d’information sur la santé mentale (SISM) constitue une occasion d’échanger autour des troubles psychiatriques et de leur prise en charge [4]. Le thème choisi cette année fait écho à celui de la Journée mondiale évoquée ci-dessus : « À tous les âges de la vie, ma santé mentale est un droit ».

Les SISM s’articulent autour de 5 axes de travail :

  • La sensibilisation du public aux enjeux de santé mentale ;
  • L’information sur les différentes approches de la santé mentale ;
  • Le fait de rassembler et de favoriser le dialogue entre les différents acteurs de la santé mentale (professionnels de santé, malades, proches…) ;
  • L’aide à la mise en place et au développement de réseaux de soin et de solidarité ;
  • L’orientation du public vers les lieux d’information dédiés et les bons interlocuteurs.

Projections-débats, expositions, conférences, tables rondes, formations… Près de 600 évènements sont prévus dans toute la France à l’occasion de ces 34e SISM. Retrouvez le programme dans votre région ici.

La Journée européenne de la dépression le 27 octobre 2023

Le 27 octobre 2023, la Journée européenne de la dépression célèbre ses 20 ans cette année. Dédiée aussi bien au grand public qu’aux professionnels de santé, cette journée vise à renforcer la prévention, le traitement et l’accompagnement des malades face à la dépression.

Publié en février 2023, le baromètre de Santé Publique France mené en 2021 montre que les épisodes dépressifs sont en forte hausse en France [5]. Les troubles dépressifs ont effectivement connu une augmentation sans précédent de 36% entre 2017 et 2021, dans un contexte inédit de crise sanitaire depuis 2020.

12,5 % des Français âgés de 18 à 25 ans auraient vécu un épisode dépressif caractérisé au cours des 12 derniers mois. Les jeunes adultes (18-24 ans) constituent la tranche d’âge la plus touchée.

Une autre étude, réalisée en 2021 pour la Fondation Pierre Deniker, révèle les données suivantes [6] :

  • 1 personne dépressive sur 2 ne parle pas de sa dépression ;
  • Un tiers des personnes souffrant d’une dépression ont l’impression qu’ils ne vont jamais en guérir ;
  • Les deux tiers des Français considèrent que la dépression n’est pas suffisamment prise en charge par le système de santé ;
  • 63% des personnes dépressives ou ayant souffert de dépression ont eu des pensées suicidaires.

L’an passé, à l’occasion de la Journée européenne de la dépression 2022, le court-métrage « Un Jour » de Salim Boujtita a été présenté au public (visionnez-le ici). Ce film tout en pudeur vise à faire prendre conscience au public que la dépression est une maladie dont on peut guérir. Une note d’espoir pour les personnes en souffrance et leurs proches. 

Depuis 2021, la France s’est dotée d’un numéro gratuit et accessible 24H/7J pour les personnes en grande détresse psychique et leur entourage. Composez le 3114 pour être mis en relation avec des professionnels de santé spécialement formés.

 

*Organisation mondiale de la santé.

Sources