AXA Prevention
  • Accueil
  • >
  • Dépister les troubles de l'audition après 70 ans

Dépister les troubles de l'audition après 70 ans

Dès l'âge de 50 ans, l'audition tend à se détériorer : c'est la presbyacousie, un phénomène d'apparition progressive au cours duquel la personne perd la capacité d'entendre et de distinguer les sons les plus aigus. Au cours des années, la presbyacousie progresse et peut entraîner des complications qui justifie sa prise en charge précoce.

  • Accueil
  • >
  • Dépister les troubles de l'audition après 70 ans

Dépister les troubles de l'audition après 70 ans

Dès l'âge de 50 ans, l'audition tend à se détériorer : c'est la presbyacousie, un phénomène d'apparition progressive au cours duquel la personne perd la capacité d'entendre et de distinguer les sons les plus aigus. Au cours des années, la presbyacousie progresse et peut entraîner des complications qui justifie sa prise en charge précoce.

Comment repérer une perte d'audition chez la personne âgée ?

Lorsque la presbyacousie commence à provoquer des symptômes notables, les personnes atteintes se plaignent couramment d'avoir du mal à comprendre les conversations lorsque celles-ci ont lieu dans un lieu bruyant. Mais d'autres signes doivent également alerter les proches.

Lors de presbyacousie gênante, les personnes âgées suivent attentivement le mouvement des lèvres de leur interlocuteur pour pouvoir continuer à suivre la conversation.

Les difficultés à distinguer les sons augmente lorsque l'intensité de ces sons est trop faible ou trop élevée (par exemple, lorsque le volume de la radio ou la télévision est trop fort). En général, la tolérance aux volumes élevés est moindre, quelle que soit la nature du son.

Les personnes âgées qui souffrent de troubles de l'audition ont particulièrement du mal à distinguer les chuchotements, les consonnes sifflantes (S, Z, CH) ou fricatives (F ou V), ainsi que les voix féminines ou enfantines.

Les personnes âgées atteintes de troubles de l'audition se plaignent également d'avoir plus de mal à comprendre les paroles lorsque le son est réverbéré (par exemple, dans une église ou un théâtre).

Lors de presbyacousie, les personnes âgées se plaignent fréquemment d'acouphènes (des bruits parasites de type sifflement ou bourdonnement entendus seulement par la personne âgée).

Pourquoi doit-on prendre en charge rapidement les troubles de l'audition ?

Avec le temps, la presbyacousie s'intensifie et touche des sons de plus en plus graves. La capacité à suivre une conversation devient très limitée. Si des mesures de traitement ne sont pas mises en place rapidement, la personne qui souffre de presbyacousie va progressivement s'isoler pour ne pas être confrontée à ses troubles auditifs. Elle se replie sur elle-même, y compris au sein de sa famille. Petit à petit, des symptômes dépressifs et une désocialisation peuvent s'installer qui vont nuire gravement à la qualité de vie de la personne âgée. Une étude récente semble indiquer que 20 % des personnes âgées atteintes de troubles de l'audition souffrent de symptômes dépressifs.

De plus, les personnes dont les troubles auditifs sont pris en charge précocement ont plus de facilité à s'adapter au port de prothèses auditives. En effet, ces aides techniques demandent une phase d'adaptation (le son amplifié perturbe la reconnaissance des sons) qui est plus courte et plus efficace lorsque l'audition est modérément diminuée. Lorsque la presbyacousie est trop importante, la phase d'adaptation est longue et difficile et les personnes âgées finissent par laisser leur prothèse auditive dans un tiroir.