AXA Prevention

Personnes âgées : rester en bonne santé pour éviter les chutes

Avec 167 000 hospitalisations par an, les chutes chez les personnes de plus de 65 ans font partie des accidents de la vie courante les plus fréquents.

Personnes âgées : rester en bonne santé pour éviter les chutes

Avec 167 000 hospitalisations par an, les chutes chez les personnes de plus de 65 ans font partie des accidents de la vie courante les plus fréquents.

Une alimentation équilibrée pour éviter les chutes

Maintenir une alimentation équilibrée permet d'apporter tous les éléments essentiels au bon fonctionnement du corps. Une alimentation est équilibrée lorsqu'elle est complète (elle apporte tous les éléments nécessaires) et diversifiée (elle trouve ces éléments dans des aliments variés). N'hésitez pas à vous faire aider par une diététicienne pour parvenir à équilibrer votre alimentation.

Les besoins alimentaires des personnes âgées sont peu différents de ceux des adultes plus jeunes. Pensez à consommer assez de protéines (viandes, oeufs, poissons, fromages), de fibres (fruits, légumes, céréales complètes), de calcium (laitages) et de vitamines (fruits et légumes frais). Pensez également à boire suffisamment (plus d'un litre et demi par jour).

Restez sage avec les boissons alcoolisées (pas plus de deux verres par jour pour une femme, trois pour un homme).

Une activité physique régulière pour éviter les chutes

Pour lutter contre le vieillissement des os, des articulations, des muscles et du sens de l'équilibre, rien ne vaut la pratique régulière d'une activité physique, même modérée. De plus, cette mesure est également bénéfique pour lutter contre la constipation, le surpoids, le diabète et les maladies cardiovasculaires.

S'exercer régulièrement est particulièrement efficace pour maintenir sa force musculaire et pour garder un bon sens de l'équilibre. Pour cela, il est recommandé de s'exercer chaque jour pendant trente minutes. Nul besoin de pratiquer une activité physique ou un sport intense. Idéalement, l'intensité de l'exercice doit vous permettre de continuer à parler, mais ne pas vous permettre de chanter. Ainsi, vous pouvez ajuster votre activité. Attention, si vous n'êtes pas entraîné, demandez conseil à votre médecin avant de vous lancer dans une activité physique.

Dans certains cas, le médecin pourra prescrire des séances de kinésithérapie où le patient pratiquera des exercices d'assouplissement et de renforcement musculaire avec des poids ou des résistances. De plus, des exercices dits de mobilisation pourront être mis en place pour améliorer la coordination motrice : montée et descente d'escaliers, marche accompagnée, exercices en piscine, etc.

Se faire suivre régulièrement par son médecin pour éviter les chutes

Des visites régulières chez son médecin (tous les six mois) permettront de dépister des maladies débutantes ou des facteurs de risque de chute. De plus, ces visites régulières seront l'occasion de faire un point sur les médicaments qui sont pris par le patient : ajustement des doses, élimination des médicaments inutiles, prévention des interactions médicamenteuses et des effets indésirables qui peuvent en découler, etc. De plus, ces consultations seront le moment de demander au médecin des conseils en termes d'automédication des petits soucis de la vie quotidienne : constipation, douleurs articulaires, troubles du sommeil passagers, troubles digestifs bénins, etc. Ainsi vous saurez quels médicaments prendre sans risquer d'interaction médicamenteuse nocive.

Ce qu'il faut retenir

- Alimentation équilibrée, activité physique et suivi régulier : les 3 atouts essentiels pour mieux lutter contre le risque de chute.
- Vous allez chez votre médecin ? Demandez lui de dépister d’éventuels facteurs risque de chute.