AXA Prevention

Santé mentale : que disent les études en France et dans le monde ?

Notre santé mentale est étudiée de près par des instituts de recherche publics comme privés. Questionnaires sur les réseaux sociaux, sondages ou encore études sur notre cerveau, jamais autant de données n'ont été récoltées sur notre santé mentale !

Santé mentale : que disent les études en France et dans le monde ?

Notre santé mentale est étudiée de près par des instituts de recherche publics comme privés. Questionnaires sur les réseaux sociaux, sondages ou encore études sur notre cerveau, jamais autant de données n'ont été récoltées sur notre santé mentale !

En France, la santé mentale est régulièrement suivie, depuis la pandémie.

Notre santé mentale est étudiée de près par des instituts de recherche publics comme privés. Questionnaires sur les réseaux sociaux, sondages ou encore études sur notre cerveau, jamais autant de données n'ont été récoltées sur notre santé mentale ! Que disent ces études sur cet "état de bien-être"?

Covid-19 : une surveillance accrue de la santé mentale des populations

La santé mentale est, selon l'OMS, un "état de bien-être qui permet à chacun de réaliser son potentiel, de faire face aux difficultés normales de la vie, de travailler avec succès et de manière productive, et d'être en mesure d'apporter une contribution à la communauté". [1]

 ˃˃˃ En savoir plus sur la santé mentale

 Depuis 2020, notre santé mentale, est scrutée jour après jour, à très grande échelle.

 Certaines études sont des outils d'aide à la décision pour les politiques publiques. Elles amènent parfois à développer des outils de prévention, pour inciter les personnes à l'auto-préservation de leur santé mentale.

 Malgré leur diversité, les enquêtes convergent sur l'impact du Covid sur notre stress et sur notre anxiété. Au point que l'OMS a conclu à l'existence d'une "épidémie parallèle", en termes de détérioration de la santé mentale des personnes. [2]

 ˃˃˃ Retrouvez aussi l'enquête AXA sur la santé mentale et le Covid (article en anglais)

France : un suivi récurrent de nos comportements et santé mentale

En France, une enquête récurrente a été mise en place depuis le Covid-19, appelée CovidPrev. Elle scrute, par région, l'état de santé mentale des Françaises et des Français, mais aussi leurs comportements sous toutes les coutures : alimentation, addictions, activité physique et même d'adhésion vaccinale [3].

 Les résultats de cette enquête sont rendus publics périodiquement. En février 2022, l'étude conclut notamment que :

  • 17 % des Français montrent des signes d’état dépressif ;
  • 23 % présentent les signes d’un état anxieux ;
  • 70 % déclarent des problèmes de sommeil ;
  • 10% ont eu des pensées suicidaires dans l'année. [3]

 ˃˃˃ En savoir plus sur la prévention et les gestes à connaître

Au travail : des troubles psychosociaux en forte hausse

La santé mentale doit rester un sujet de préoccupation, en France. En cause ? Le contexte de pandémie bien sûr, mais pas seulement. Les discriminations et les inégalités économiques et sociales, sources de mal-être, affectent la santé mentale des personnes. [1]

 Parmi les environnements les plus concernés figure le monde du travail.

 En 2020, l'Assurance maladie dénombrait une augmentation de 37% des troubles psychosociaux liés au travail par rapport à 2019. Des implications importantes, puisque la durée moyenne d'un arrêt pour une affection psychique reconnue en maladie professionnelle est 400 jours. [4]

 Parmi les raisons à cela : le stress, des conditions de travail difficiles, des violences internes et externes telles que le harcèlement moral et/ou sexuel, ou encore des insultes. [5] En d'autres termes, la personne affectée par ces troubles doit être protégée. …

 ˃˃˃ Lire notre article sur la santé mentale au travail

La santé mentale des jeunes durement affectée par les conditions de vie

D'autres données préoccupantes concernent la santé mentale des jeunes, et en font un public prioritaire des politiques de prévention.

 Dès 2016, on considérait que 10 à 15% des jeunes vivaient des moments difficiles, aggravés par les conditions de vie et/ou la scolarité, allant parfois jusqu'à la dépression. [6]

 Cela se vérifie d’autant plus aujourd’hui, puisque « les données recueillies sur l’année 2021 et début 2022 témoignent d’une augmentation des problématiques de santé mentale chez les adolescents en comparaison aux années précédentes », d’après E. du Roscoät – Responsable de l’Unité Santé mentale à Santé publique France, mars 2022 [7]

 >> Pour orienter un adolescent de votre entourage, n’hésitez pas à prendre contact avec le Fil Santé Jeune, ligne d’écoute pour les 12 – 25 ans, au 0 800 235 236.

Sources

[1] Ameli, 4 janvier 2022, https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/souffrance-psychique/definition

[2] OMS, 28 janvier 2021, https://news.un.org/fr/story/2021/01/1087942

https://www.santepubliquefrance.fr/les-actualites/2021/covid-19-et-sante-mentale-des-francais-quelle-est-la-surveillance-mise-en-place-par-sante-publique-france

[3] Santé publique France, 3 mars 2022, https://www.santepubliquefrance.fr/etudes-et-enquetes/coviprev-une-enquete-pour-suivre-l-evolution-des-comportements-et-de-la-sante-mentale-pendant-l-epidemie-de-covid-19#block-249162

[4] Axa Prévention, 2021, https://www.axaprevention.fr/entreprises/accidents-travail-baisse-troubles-psy-hausse

[5] Assurance maladie, janvier 2018, http://www.risquesprofessionnels.ameli.fr/fileadmin/user_upload/document_PDF_a_telecharger/brochures/Enjeux%20et%20actions%202018_affections%20psychiques%20travail.pdf

[6] Rapport de mission « Bien-être et santé des jeunes » de MR Moro et JL Brison, 2016, mentionné par Ameli, https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/souffrance-psychique/definition

[7] Santé Publique France, mars 2022