AXA Prevention

La sophrologie

L'objectif de la sophrologie ? Soulager certaines douleurs liées par exemple à des traitements médicaux, permettre de résoudre certains désordres émotionnels, se libérer de certaines dépendances, ou encore renforcer la confiance en soi.

La sophrologie

L'objectif de la sophrologie ? Soulager certaines douleurs liées par exemple à des traitements médicaux, permettre de résoudre certains désordres émotionnels, se libérer de certaines dépendances, ou encore renforcer la confiance en soi.

"Etude de la conscience en harmonie" : telle est la signification étymologique de la sophrologie. Cette discipline vise à rétablir l'équilibre entre les émotions, les pensées et les comportements. Mise au point dans les années 60 par le neuropsychiatre colombien Alfonso Caycedo, elle s'inspire aussi bien des techniques de relaxation occidentale que des méthodes de méditation orientale.

Les principes

Alfonso Caycedo pose cette hypothèse au fondement même de la sophrologie : il existe un état de conscience harmonieux, dit sophronique, que l'on peut atteindre par un entraÎnement régulier. Pour cela, il suffit de développer la conscience de soi et de son corps, première étape pour parvenir à l'harmonie physique et psychique, puis de donner plus d'ampleur et de force aux éléments positifs de la vie passée, présente ou future pour mieux utiliser son potentiel.

Il sera essentiel aussi de développer la réalité objective, et voir les choses comme elles sont pour être plus réaliste lorsque l'on passe à l'action.

Comment se déroule une séance ?

Chaque séance dure environ une heure. Elle commence et se termine par un dialogue patient-praticien, où ce dernier donne des explications et des conseils supplémentaires. En séance de groupe, on pratique surtout la méthode dite de relaxation dynamique. Assis ou allongé, on commence par apprendre à se détendre physiquement par un jeu de respiration et de visualisation de chaque partie du corps. Ce début de séance peut durer de 10 à 20 minutes, selon les tensions corporelles. Une fois détendu, la voix du praticien vous guide, afin de vous conduire vers des régions supérieures de la conscience. Pour sortir de l'état de conscience habituel, on utilise des exercices mentaux, basés sur la dissociation ou le découpage sensoriel.

Un exemple ? On vous demande de fermer les yeux, de vous asseoir, puis de placer vos mains en coquille sur les oreilles pour essayer d'imaginer que vous entendez de la musique classique de l'oreille droite et du jazz de l'oreille gauche. Cet état de conscience particulier permet alors d'entamer une série d'exercices, destinés par exemple à soulager un certain type de douleur, ou de gérer une émotion.

C'est pour vous si...

Vous souffrez d'un problème de stress, vous vous préparez à passer un examen, vous êtes fumeur et avez décidé d'arrêter, vous êtes sujets aux crises d'angoisse ou d'anxiété, vous passez un moment difficile.