AXA Prevention
  • Accueil
  • >
  • Mieux dormir pour mieux courir

Mieux dormir pour mieux courir

Lorsqu’on se lance dans un sport, on a souvent tendance à vouloir en faire trop, pour progresser rapidement, négligeant ce que tous les champions considèrent comme la base de leur entraînement : la récupération. Pour récupérer, il faut bien s’alimenter, savoir couper une quinzaine de jours pour soigner de façon naturelle les micro-lésions mais surtout il faut bien dormir.

  • Accueil
  • >
  • Mieux dormir pour mieux courir

Mieux dormir pour mieux courir

Lorsqu’on se lance dans un sport, on a souvent tendance à vouloir en faire trop, pour progresser rapidement, négligeant ce que tous les champions considèrent comme la base de leur entraînement : la récupération. Pour récupérer, il faut bien s’alimenter, savoir couper une quinzaine de jours pour soigner de façon naturelle les micro-lésions mais surtout il faut bien dormir.

Le sommeil est un grand mystère pour tous ceux qui en manquent… Il est constitué de plusieurs cycles d’1h30 à 2h avec l’enchaînement suivant : sommeil léger, sommeil profond, rêve. C’est l’hypophyse qui travaille pour nous en produisant des hormones qui facilitent la croissance lorsqu’on est enfant et stimule la réparation des tissus à l’âge adulte.

Faire de l’exercice régulièrement facilite le sommeil profond, c’est médicalement prouvé. De même, bien dormir facilite les apprentissages. Pendant la période des rêves, vous allez vous remémorer votre journée, ce que vous y avez appris. Lorsque vous préparez une course, vous allez la préparer la nuit également en visualisant le parcours, en rêvant de l’arrivée… Tout cela sera une vraie force.

Horaires réguliers et bon matelas

Essayez de respecter au maximum des horaires réguliers. Pour vous réveiller si vous avez le sommeil difficile, optez pour un simulateur d’aube qui s’allume progressivement. Vous pouvez aussi dormir si c’est possible évidemment les volets ouverts pour que ce soit le jour qui vous sorte des bras de Morphée et non la sonnerie stridente de votre réveil. Evitez de trop changer de rythme le week-end. Comme il vous faut de bonnes chaussures pour courir, il vous faut un bon matelas pour dormir ainsi qu’un bon oreiller. Un matelas se change tous les 10 ans normalement.

- couchez vous sur le dos, si vous pouvez passer une main entre vos reins et le matelas, c’est qu’il est trop ferme pour vous.
- allongez-vous sur le côté. Si vous avez du mal à changer de position c’est que le matelas est trop mou, vos mouvements nocturnes seront gênés et vous dormirez mal.

Le coureur peut maintenant se réveiller !