AXA Prevention
  • Accueil
  • >
  • La vie associative après 70 ans

La vie associative après 70 ans

Vous n'envisagez pas de passer vos journées sans travailler ? Vous retiriez une grande satisfaction de votre vie professionnelle ? Une bonne manière de continuer à utiliser ses compétences consiste à les mettre au service des autres dans le cadre d'une association à but non lucratif.

  • Accueil
  • >
  • La vie associative après 70 ans

La vie associative après 70 ans

Vous n'envisagez pas de passer vos journées sans travailler ? Vous retiriez une grande satisfaction de votre vie professionnelle ? Une bonne manière de continuer à utiliser ses compétences consiste à les mettre au service des autres dans le cadre d'une association à but non lucratif.

Les avantages de la vie associative

Participer à la vie d'une association en tant que bénévole peut vous offrir de nombreux avantages :

- utiliser les compétences professionnelles que vous avez acquises,
- vous sentir utile et rencontrer des personnes qui partagent vos convictions,
- stimuler votre esprit,
- élargir votre horizon et vous aider à relativiser vos soucis.

Attention toutefois de ne pas vous orienter vers cette possibilité si elle ne représente qu'une façon comme une autre d'occuper votre temps. Participer à une association demande un certain engagement. Sinon, vous pourriez vous retrouver face à des situations de stress néfastes pour votre santé.

Des activités très diverses

Les secteurs d'activités des associations sont très variés : l'aide aux malades, les actions humanitaires, l'éducation des enfants en difficulté scolaire, la politique, mais également les associations de loisirs qui ont besoin, pour leur fonctionnement, de toutes les bonnes volontés. Il existe également des associations d'écoute et d'entraide par téléphone. Contactez-les et proposez-leur d'assurer des permanences téléphoniques depuis chez vous.

Une opportunité pour reprendre des études

De nombreuses associations recherchent des bénévoles ayant des connaissances précises dans divers secteurs. Si vos capacités professionnelles ne peuvent pas s'exprimer dans ce contexte, pourquoi ne pas chercher à en acquérir d'autres, utiles à ces associations ? Par exemple, se former aux règles de la comptabilité des structures à but non lucratif ou acquérir des connaissances dans le secteur sanitaire et social pour orienter des personnes en difficulté.

Et pourquoi ne pas en faire un travail à temps partiel ?

Pour vous, continuer à travailler après la retraite représente une option intéressante ? Sachez que cela est possible bien plus souvent qu'on ne le pense. Depuis le 1er janvier 2004, il est possible, sous certaines conditions, de cumuler sa pension de retraite avec le revenu d'une activité professionnelle. Le revenu résultant du cumul de votre pension et de votre salaire ne doit pas excéder le montant de votre dernier salaire d'activité. Des cotisations à l'assurance vieillesse sont prélevées sur le salaire, mais elles ne permettent pas pour autant d'augmenter le montant de la pension de retraite. Profitez-en, si travailler vous est indispensable.