AXA Prevention
  • Accueil
  • >
  • Protéger votre vie privée sur internet

Protéger votre vie privée sur internet

Les réseaux sociaux sur le web offrent la possibilité de partager des contenus avec votre entourage. Faciles à dupliquer, vos informations personnelles deviennent publiques : elles sont donc sous votre responsabilité. Prudence et bon usage des réseaux sociaux permettent de préserver votre vie privée.

  • Accueil
  • >
  • Protéger votre vie privée sur internet

Protéger votre vie privée sur internet

Les réseaux sociaux sur le web offrent la possibilité de partager des contenus avec votre entourage. Faciles à dupliquer, vos informations personnelles deviennent publiques : elles sont donc sous votre responsabilité. Prudence et bon usage des réseaux sociaux permettent de préserver votre vie privée.

Une responsabilité individuelle

Espace public par nature, internet offre une multitude de pages web sur lesquelles vous pouvez partager des contenus avec d’autres personnes. Appelés plus communément “réseaux sociaux”, ces sites de partage privés n’en sont pas moins publics. Un clic suffit pour que votre entourage copie ou colle le texte ou l’image publié sur votre mur Facebook et le duplique pour qu’il apparaisse sur un forum public, un blog…

Protéger votre vie privée sur internet est une responsabilité individuelle et non celle des réseaux sociaux, parce que :

- les conditions générales d’utilisation des sites évoluent constamment, et peuvent ainsi réduire les protections fournies à un temps donné ;
- votre compte peut subir l’attaque d’un pirate (vol d’identifiant et/ou de mot de passe), qui se procure ainsi l’ensemble de vos données personnelles ;
- les bugs informatiques n’ont pas disparu et peuvent laisser libre accès à vos données, qui ne sont alors plus protégées ;
- vos informations personnelles acquièrent une valeur commerciale pour les réseaux sociaux qui vendent leurs espaces publicitaires, pour permettre aux annonceurs de cibler leurs messages.

Même si vous devenez un expert du paramétrage de la confidentialité sur votre réseau social préféré, vous n’avez aucune garantie que vos informations resteront dans la sphère privée.

Public un jour, public toujours

Quand vous publiez des informations sur votre vie privée, ne perdez pas de vue qu’elles pourront être accessibles à tous un jour, et, potentiellement, pour longtemps.

Anticipez l’avenir

Sans conséquence aujourd’hui, un contenu peut nuire à l’image que vous souhaiterez donner demain. Difficile d’anticiper sur tout... Mais prenez le temps de réfléchir une minute sur la teneur des informations que vous allez publier avant de cliquer sur la souris. Vous n’assumerez peut-être pas toute votre vie des photos de fêtes arrosées, d’anciens petits amis ou bien encore vos "défis" d’une certaine époque.

Protégez l’intimité de votre vie privée

Vous avez deux vies privées :

- celle dans l’espace public (restaurant, rue, jardin, boulangerie…) ;
- celle dans l’espace privée (votre domicile, votre voiture…), c’est-à-dire, votre intimité.

Sur les réseaux sociaux, vous êtes comme à la table d’un restaurant : un moment privé mais dans un espace public ; tout le monde vous voit et vous entend. Alors, très simplement, adoptez les mêmes limites sur internet que lors d’un repas au restaurant.

Entourez-vous de vos amis

Dans le cadre d’un usage purement récréatif (non professionnel), connectez-vous uniquement avec vos vrais amis. En limitant le nombre de personnes ayant accès à vos informations, vous réduisez d’autant le risque qu’elles deviennent publiques un jour.

Faites preuve de Bon Sens Numérique

Avant de rendre publiques des informations, veillez à respecter la vie privée de votre entourage, de vos amis, de votre famille, en vous mettant à leur place. Vous adapterez votre comportement en fonction :

- de leurs cultures et de leurs habitudes : pour certaines personnes, l’adage "pour vivre heureux, vivons caché" est toujours valable, pensez-y
- de leurs exigences : demandez-leur permission avant de publier des photos de vos proches
- et des contraintes des uns et des autres : certaines professions, par exemple, exigent une grande discrétion de la part de leurs membres