AXA Prevention
  • Accueil
  • >
  • Quel est votre âge social ?

Quel est votre âge social ?

L'âge social est celui que nous renvoie la société. Il détermine l'image qu'une personne a d'elle-même à un âge donné. L'âge social dépend de facteurs culturels, des représentations de la vieillesse que nous avons acquises durant l'enfance et de la capacité à résister à la tentation de l'isolement et du repli sur soi.

  • Accueil
  • >
  • Quel est votre âge social ?

Quel est votre âge social ?

L'âge social est celui que nous renvoie la société. Il détermine l'image qu'une personne a d'elle-même à un âge donné. L'âge social dépend de facteurs culturels, des représentations de la vieillesse que nous avons acquises durant l'enfance et de la capacité à résister à la tentation de l'isolement et du repli sur soi.

L'importance des facteurs culturels

Les facteurs qui déterminent l'âge social varient fortement d'une culture à l'autre et au cours des âges. Par exemple, dans une société qui valorise la sagesse de ses membres les plus âgés, les individus cherchent à paraître plus âgés que leur âge réel. À l'inverse, dans nos sociétés occidentales, la valeur extrême accordée à la jeunesse pousse les plus âgés à déployer des trésors d'inventivité pour paraître jeunes plus longtemps, parfois au péril de leur santé.

L'influence des représentations de l'enfance

La façon dont nous imaginons une personne à un âge donné semble déterminée par des repères acquis lors de l'enfance, même si l'augmentation de l'espérance de vie rend ces repères caducs. Le souvenir de notre grand-père ou de notre grand-mère lorsqu'ils avaient 60 ans a de forte chance de correspondre à l'état de personnes ayant plus de 75 ans aujourd'hui. De même, nos petits-enfants auront une idée de leurs grands-parents complètement différente de la nôtre.

L'isolement, facteur de vieillissement social

La solitude a un effet important sur la santé. Comparées aux personnes qui conservent un vaste réseau de relations sociales, celles qui sont isolées auraient un risque supérieur de mort prématurée ! Avec les années, l'isolement et l'inactivité risquent de devenir de mauvaises habitudes prises insidieusement. Pour de nombreuses personnes, avancer en âge s'accompagne d'une lente réduction de la taille de l'univers où elles évoluent et ce bien avant l'âge de la retraite.

Que ce soit dans la vie professionnelle, dans l'entourage amical ou dans les loisirs, certains évitent les occasions de se confronter à la nouveauté et succombent à la tentation de vivre en vase clos. Il est important de reconnaître et de combattre cette tendance naturelle. Bien vieillir, c'est continuer à s'exposer au monde dans sa diversité et garder le désir de rester actif.

Garder l'esprit aventurier de la jeunesse

Parler, toucher et échanger avec les autres est essentiel à notre bien-être. Il ne faut jamais laisser diminuer notre besoin des autres. Curiosité et engagement sont deux ingrédients essentiels pour rester socialement jeune. Fréquenter des personnes plus jeunes, dans sa famille ou en dehors, permet de se confronter à des avis contraires et d'envisager de nouveaux points de vue.