Vélo de route, VTT, VAE, BMX… Le cyclisme constitue l’une des activités physiques les plus pratiquées. Voici quelques conseils pour s’y adonner dans de bonnes conditions, tout en ménageant vos muscles, tendons, et points de contact avec votre monture.

Le vélo, c’est bon pour la santé, c’est bon pour la planète ! Avant d’enfourcher le vôtre, AXA Prévention vous rappelle comment allier confort, plaisir de la pratique sportive, sécurité et bonne santé musculosquelettique sur la petite reine…

 

>> Découvrez et partagez l’épisode de notre web-série animée par Stéphane Bern, autour du confort à vélo

Trajets quotidiens à vélo ou cyclisme sportif : même niveau de sécurité

L’apprentissage du vélo compte parmi les pratiques motrices enseignées aux jeunes enfants, et qui restent en nous toute la vie. Pourtant, avec l’âge, le travail, la fatigue, etc., il nous arrive de mettre notre biclou… au clou.

 

C’est votre cas ? Il est temps de le ressortir ! Que ce soit pour vous déplacer en ville ou pour entretenir votre forme physique, il y a toujours une bonne raison de monter à bicyclette.

 

Attention toutefois, pour que cette pratique demeure un plaisir, il convient de suivre quelques recommandations, notamment en matière de posture et d’équipements de sécurité. 

Conseils pour éviter les gênes et minimiser les douleurs parfois associées à la pratique du vélo

Comme tous les sports, quel que soit le niveau auquel on s’y adonne, le cyclisme peut être la cause d’inconforts ou de douleurs, même minimes. Parmi les points d’attention à surveiller, on peut lister :

 

  • Les os : la chute à vélo ou en VTT sur terrain accidenté peut être à l’origine de fractures, souvent de la clavicule ou des os du poignet. Bonne nouvelle toutefois : le cycliste étant installé sur une selle, il ne connaît généralement pas les soucis liés aux microtraumatismes dus à des chocs répétés sur les articulations, comme ceux associés à la course à pied.
  • Les tendons peuvent « souffrir » lorsque le vélo ou le pédalier sont peu ou pas adaptés à la morphologie du sportif. C’est aussi le cas s’ils sont mal réglés. Les mauvaises positions adoptées par l’usager créent alors de petits traumatismes qui, à la longue, peuvent provoquer des tendinites ou des douleurs du dos. Le bon réflexe : prenez le temps de régler la hauteur de votre selle et de votre guidon pour optimiser votre posture, et vraiment profiter de chaque sortie cylciste.
  • Les muscles : ils sont évidemment mis à l’épreuve lors de la pratique du vélo. Des courbatures ou des crampes peuvent apparaitre, notamment chez le cycliste qui roule trop longtemps, trop vite, ou avec des pneus mal gonflés. Un conseil ? Pensez à vous hydrater et à vous alimenter si vous faites de longues sorties, ou des balades éprouvantes.

    D’autres gênes et douleurs peuvent apparaitre sur des zones plus intimes, dont on ne parle pas toujours :
  • La peau du périnée est directement en contact avec la selle. Cet appui est inhabituel, car assis sur un siège, le poids du corps repose sur les fesses. Les gênes peuvent être accentuées par les frottements et provoquer des bleus, des irritations ou des abcès. Choisissez la selle de votre monture avec attention, si besoin à l’aide d’un professionnel, et changez-là si besoin pour un confort vraiment ergonomique.
  • Chez les vététistes hommes, les testicules sont exposés aux chocs. Une forte sensibilité, des douleurs ou des grosseurs anormales peuvent apparaitre, indépendamment de la survenue d’un traumatisme. Si vous ressentez un inconfort persistant, des examens complémentaires peuvent être nécessaires et il convient de consulter un médecin, avant que des complications ne s’installent.

Rappel des recommandations en matière d’équipement cycliste pour votre sécurité

>>Consultez notre article sur les équipements vélo indispensables pour vous protéger.

 

Si le casque n’est pas encore obligatoire pour les plus de 12 ans, son port est vivement encouragé. Il limite les risques de traumatismes crâniens en cas de chute.

 

Un vélo correspondant à votre morphologie, une selle et un guidon réglés sont synonymes de position adéquate, et favorisent une pratique confortable.

 

Enfin, des vêtements adaptés au climat procurent un confort indispensable. Préférez les habits et pardessus clairs pour vous rendre visible, et usez (et abusez !) des dispositifs rétroréfléchissants et pourvus de LED, pour être identifiables en un clin d’œil, par tous les temps.

 

Avertisseur sonore, freins en excellent état, lumières avant et arrière, catadioptres sur les roues et les pédales : assurez-vous que votre monture comporte l’ensemble des éléments nécessaires à des déplacements sûrs.

 

Enfin, pour une sécurité à vélo optimale, gardez à l’esprit que le Code de la route s’applique aussi aux cyclistes. En ville notamment, une petite révision de la signalisation réservée aux vélos s’impose de temps à autre.

 

Des principes à respecter par chacun, donc, que l’on adopte le vélo pour une pratique sportive, aussi bien que pour ses trajets quotidiens…

Le cyclisme en tête de peloton des mobilités actives

Vous êtes de plus en plus nombreux à délaisser la voiture au profit du vélo. L’édition 2022 du baromètre AXA Prévention nous l’a en effet démontré : les Français sont toujours plus séduits par les mobilités actives, au premier rang desquelles on retrouve la bicyclette. Et c’est une double bonne nouvelle, pour vous-même, mais aussi pour la planète. De fait, 30 minutes de vélo par jour, c’est :

 

  • Jusqu’à trois ans de gain d’espérance de vie, grâce à la prévention du surpoids, la réduction du risque de développer des pathologies comme le diabète et les maladies cardiovasculaires ;
  • Jusqu’à 14 % de baisse des émissions de CO2, en éliminant notamment les trajets en voiture de moins de 5 km. [1]

 

De plus, grâce à la démocratisation du vélo à assistance électrique (VAE), même les cols mythiques du Tour de France deviennent accessibles. À vous le Ventoux, le Galibier ou le Tourmalet. Et si le vélo constitue pour vous avant tout un moyen de déplacement, le VAE vous évitera d’arriver à votre rendez-vous professionnel en sueur, ou facilitera la conduite de votre cargo quand les enfants s’y trouvent !

FOCUS sur remettonsnousenselle.fr

En soutien du Plan vélo gouvernemental, AXA Prévention a lancé un site dédié à l’information et à la prévention autour de l'usage de la petite reine.

 

Plateforme écoconçue hébergeant clip de sensibilisation, podcasts, chiffres clés et conseils de sécurité, remettonsenselle.fr prône la pratique cycliste en tant que vecteur de santé et de protection de l’environnement.

 

Et parce que la sécurité de tous les cyclistes est un objectif prioritaire, pour les acteurs de la prévention que nous sommes, 5 000 casques ont été offerts pendant l’opération Mai à vélo.

Sources

[1] https://www.axaprevention.fr/prendre-la-route/velo-30-minutes-par-jour-reduit-les-emissions-gaz-a-effet-de-serre

[2] https://www.axaprevention.fr/prendre-la-route/code-de-la-route-securite-a-velo

[3] https://www.remettonsnousenselle.fr/

[4] https://www.interieur.gouv.fr/fr/Actualites/Communiques/Securite-routiere-Attention-a-velo-attention-aux-velos

[5] https://www.securite-routiere.gouv.fr/reglementation-liee-aux-modes-de-deplacements/velo/regles-de-circulation-pour-les-cyclistes

[6] https://www.axaprevention.fr/prendre-la-route/mai-a-velo-mobilites-actives-en-securite

Lire la suite