Il n'est pas toujours possible d'héberger ses parents âgés ou de les aider à rester chez eux s'ils ne sont plus autonomes. Les faire entrer en maison de retraite est une décision difficile. Pour cela, il faut connaître les différents types d'établissements, ce que cachent les sigles et les questions à se poser.

Les EHPAD

Ce terme désigne les "Établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes ". Ils représentent aujourd'hui les deux tiers des établissements d'accueil pour personnes âgées : on en dénombre actuellement 6 850 en France, soit plus de 500 000 places d'hébergement. Les EHPAD sont des structures médicalisées : une équipe soignante y est présente 24 heures sur 24 pour assurer les soins en fonction de la situation personnelle de chaque résident.

Les maisons de retraite non médicalisées

Ces maisons de retraite permettent une prise en charge plus complète et sont adaptées aux personnes un peu moins autonomes.

Les MARPA

Les MARPA (Maisons d'accueil rural pour personnes âgées), près de 130 à ce jour, doivent leur existence à la Mutualité sociale agricole (MSA). Les personnes âgées issues d'un milieu rural, valides ou en légère perte d'autonomie, peuvent y continuer à vivre dans leur environnement familier. Chaque MARPA propose en général une vingtaine de places sous forme de logements à usage privatif associés à des espaces de vie collectifs. Les familles sont largement impliquées dans leur fonctionnement.

Les foyers-logements

Ils proposent des studios ou des deux-pièces vides, en location, adaptés aux personnes autonomes voulant rester indépendantes dans un cadre sécurisé, avec la possibilité de bénéficier de services collectifs facultatifs : restauration, infirmerie, blanchissage, etc.

Les résidences services

Dans ces résidences, les personnes âgées, propriétaires ou locataires d'un logement indépendant, peuvent choisir de bénéficier de services collectifs. Ces résidences offrent des prestations de luxe, mais sont peu, voire pas du tout, médicalisées.

Les conseils pour bien choisir une maison de retraite

Visitez l'établissement, passez-y du temps avec la personne âgée, recueillez si possible plusieurs avis, parlez aux résidents et aux familles. Y a-t-il une liste d'attente ?

Vérifiez l'ambiance générale, l'équipement (rampes de soutien, veilleuses, largeur des couloirs), l'entretien, etc.

Renseignez-vous sur l'organisation de la vie quotidienne : confort des chambres (superficie, mobilier personnel, sanitaires, parc ou jardin accessible), restauration (choix des menus, horaires, qualité des repas, régimes particuliers), respect de l'intimité.

Qu'en est-il de la vie sociale ? Quels sont les animations, activités et ateliers proposés ? Les couples y sont-ils accueillis ? Peut-on y amener son animal de compagnie ?

Assurez-vous de la qualité des soins. Combien de soignants présents à un instant donné ? Y a-t-il une équipe de nuit ? Un médecin coordinateur ?

L'établissement prend-il en charge les cas de perte d'autonomie très importante ? Est-il possible d'y rester même à un stade avancé de la maladie ?

Enfin, bien sûr, informez-vous des tarifs et des droits aux aides sociales ou aux allocations de logement

Lire la suite