Le 29 septembre dernier, AXA Prévention, dans le cadre de ses actions en faveur de la santé des femmes, s’associait au fonds de dotation Agir pour le cœur des femmes et à l’opération des Bus du cœur. Il s’agit pour l’association de soutenir une médecine préventive, plus inclusive, bienveillante et adaptée aux spécificités féminines.

Petit retour en arrière

En 2021, 1065 femmes en situation de vulnérabilité ont été reçues par des professionnels de santé dans cinq villes, au sein du Bus : Lille, Marseille, Avignon, La Rochelle, Saint-Etienne, pour un dépistage cardio-vasculaire, métabolique et gynécologique.

A l’issue de ce dépistage, ces femmes sensibilisées ont été réintégrées dans un parcours de santé avec des rendez-vous planifiés. La Caisse Primaire d’Assurance Maladie, sollicitée dans chaque ville, permet, en effet, de remettre les droits des femmes à jour et de leur trouver un médecin traitant si besoin. 99% des femmes ont été très satisfaites de l’opération, comprenant les messages de prévention. Elles ont pris conscience de l’importance de leur santé. Et ce n’est pas rien : selon l’étude AXA Prévention, 81% d’entre elles, se préoccupent plus de la santé de leurs proches que de la leur.*

Une urgence sociétale confirmée par une étude ad hoc

Lors de la tournée 2021, des données anonymisées ont été analysées par une équipe de chercheurs de la Direction de la Recherche et de l’Innovation du CHU de Lille, pilotée par Patrick Devos, statisticien, et le Pr Claire Mounier-Véhier, cofondatrice d’Agir pour le Coeur des Femmes. Cette étude, unique en son genre, a été réalisée sur un panel de 1 065 femmes de 15 à 90 ans (52 ans en moyenne).

Les résultats sont préoccupants et largement au-dessus des moyennes nationales. Ils démontrent la nécessité de poursuivre ce type d’action de prévention. Rappelons que les maladies cardiovasculaires tuent encore 200 femmes par jour et constituent la première cause de mortalité féminine.

 

Quelques chiffres :

 

  • 90% des participantes cumulent au moins 2 facteurs de risque cardiovasculaires et métaboliques
  • 73% souffrent d’une obésité abdominale,
  • 67% déclarent être stressées,
  • 43% ont une hypertension non contrôlée.
  • 70% des femmes présentant deux facteurs de risques n’ont aucun suivi cardio-vasculaire

 

L’hypertension artérielle reste très largement sous diagnostiquée et insuffisamment traitée dans cette population. La mesure de la pression artérielle est pourtant un geste clé de la prévention cardiovasculaire de la femme aux trois phases clés de sa vie hormonale. (contraception - grossesse – ménopause).

C’est pourquoi, afin que le coût d’un tensiomètre ne soit pas un frein à un bon suivi, AXA Prévention a fait le choix de remettre des tensiomètres à chacune des femmes dépistées qui en aurait besoin.

2022 sera lancée le 9 mars prochain à Cannes.

Afin de continuer à promouvoir la médecine préventive et sauver 10 000 femmes en cinq ans, les Bus reprendront donc la route cette année.

 

Voici les 12 premières villes étapes du Bus du Coeur 2022

Du 9 au 11 mars : Cannes

Du 23 au 25 mars : Privas

Du 6 au 8 avril : La Rochelle

Du 13 au 15 avril : Pessac

Du 20 au 22 avril : Toulouse

Du 4 au 6 mai : Calais

Du 11 au 13 mai : Maubeuge

Du 18 au 20 mai : Amiens

Du 1er au 3 juin : Mulhouse

Du 8 au 10 juin : Saint-Étienne

Du 22 au 24 Juin : Le Havre

Du 29 juin au 1er Juillet : Rouen

 

Les dates du second semestre seront communiquées prochainement.

En conclusion, rappelons l’importance de la prévention car dans 8 cas sur 10, il est possible d’éviter l’accident cardio-vasculaire grâce à une bonne hygiène de vie et un suivi régulier.

Sources

*Etude Elabe 2021, AXA Prévention

Lire la suite