Le confinement met les nerfs des parents à rude épreuve, entre télétravail, éducation scolaire des enfants, gestion des tâches domestiques… Conséquence, l’impression d’être dépassés. Or ce confinement c’est un peu comme faire un marathon : il faut savoir ménager ses propres ressources, son énergie et son moral pour pouvoir tenir les semaines qui viennent. Vous n’êtes ni Wonder Woman ni Superman. Revoir vos exigences à la baisse, ne pas se mettre la pression : en un mot, DÉ-CUL-PA-BI-LI-SER votre rôle de parent. Quelques conseils pour vous accompagner…

Que faire si mon enfant dort mal et a des angoisses ?

Le confinement a évidemment un côté anxiogène qui peut se traduire chez l’enfant par des difficultés à dormir ou des angoisses. Votre ressource ? L’écoute et la communication. 

L’objectif est de rassurer l’enfant, et le réconforter en expliquant simplement que s’il tombe malade lui, ou n’importe quelle personne de la famille, tout sera mis en place pour les soigner. 

Et si la fatigue se fait sentir en journée, proposez une sieste à votre enfant, ce sera aussi du temps calme pour vous.

Motiver un enfant qui ne veut pas travailler

Les parents sont partie prenante de la continuité pédagogique et jouent à ce titre le rôle de relais de l’enseignant : alors que faire quand l’enfant ne veut pas travailler ?  

 

Encore une fois, on ne peut pas assurer sur tous les fronts. Concrètement ? Lâcher prise sur votre idéal d’éducation et procéder par étape

Par exemple : 

  • le dimanche, définir en concertation avec l’enfant le planning de travail, journée par journée, de la semaine à venir ; 
  • passer un « contrat » avec lui pour le motiver : les activités ludiques dépendent de ses efforts sur les plages de travail scolaire ; 
  • fixer 3 objectifs d’apprentissage par semaine, et faites ensemble le bilan le vendredi. Et si la mission est accomplie, prévoir des « récompenses bonus ». 

Comment gérer le temps d’écran avec les enfants ?

Difficile de condamner les écrans en cette période où ils sont pratiquement le seul lien social avec l’extérieur, et même indispensables pour la continuité pédagogique. Alors, comment gérer au mieux le temps d’écran des enfants et adolescents ? 

Voici quelques clés [1] : 

  • définir des horaires dédiés, et les faire figurer dans le planning par une petite icône « écran » ; 
  • utiliser des applications de contrôle du temps d’écran (FamiNum par exemple) ; 
  • couper le Wi-Fi à certaines heures du soir et de la nuit pour une « détox digitale » du foyer.

Solliciter l’aide d’un professionnel de santé

Vous avez le sentiment d’avoir « tout essayé » avec votre enfant et malgré cela la situation reste dans l’impasse ?  

N’hésitez pas à faire appel à un professionnel de santé. Certains psychologues, psychiatres ou pédopsychiatres peuvent proposer des téléconsultations ou séances en ligne. 

Le confinement qui se prolonge est évidemment une source de stress et d’anxiété pour les jeunes et les adultes : c’est peut-être le bon moment de solliciter un spécialiste si vous vous sentez fragiles ou si la charge mentale explose.

Le saviez-vous ?

Dans le cadre du confinement, le sitesantepubliquefrance.frmet à disposition un document spécifique avec l’ensemble des contacts utiles notamment en matière de prévention de la santé mentale [2].

Sources

[1] https://www.franceculture.fr/emissions/radiographies-du-coronavirus/gerer-les-ecrans-en-periode-de-confinement-sadapter-et-en-parler 

[2] https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/articles/covid-19-prendre-soin-de-sa-sante-mentale-pendant-l-epidemie 

Lire la suite