Ce précieux document contient toutes les informations essentielles au suivi médical de votre enfant. Savez-vous bien l’utiliser ? On vous guide !

Lors de la déclaration de naissance de votre enfant, un carnet de santé vous est remis gratuitement par la mairie ou la PMI du lieu de naissance. Vous devez donner votre accord pour qu’il soit consulté, et les informations qu’il contient sont soumises au secret médical. Zoom sur ce document qui va suivre votre enfant pendant de nombreuses années…

Le carnet de santé de votre enfant : d’abord, un outil de mémoire

Le saviez-vous ? C’est en 1868 que l’ancêtre du carnet de santé a vu le jour, à Montpellier ! Imaginé par un médecin, ce document était destiné aux mères de famille et permettait de noter les principales informations médicales concernant les enfants de moins de 4 ans.

Par la suite, le carnet de santé changea plusieurs fois de formules, avant de devenir le cahier que l’on connaît aujourd’hui, et qui permet aux médecins de noter, avec votre accord, toutes les informations relatives à la santé et à la croissance de votre enfant.

Ce carnet contient plusieurs rubriques, apportant des informations sur :

  • la période périnatale
  • les vaccinations.
  • la croissance
  • la surveillance médicale
  • les maladies chroniques, les allergies et les antécédents familiaux
  • les hospitalisations.

Il constitue en cela la mémoire du développement de votre enfant et des actes médicaux qu’il a reçus.

Consultations, hospitalisations, voyages : son carnet de santé le suit partout !

Le carnet de santé est un outil de dialogue entre les différents professionnels de santé. Il est donc nécessaire que vous pensiez à le prendre avec vous à chaque consultation (chez le pédiatre, le médecin généraliste, le médecin spécialiste ou le dentiste, par exemple) comme dans chacun de vos déplacements (vacances avec bébé, voyages).

Peur de l’oublier ou de l’abîmer en cours de route ? Vous pouvez :

  • l’habiller d’un protège carnet de santé, souple ou rigide, qui le préserve des taches et des petits accidents. Et si vous avez plusieurs enfants, des protège carnet de santé de différentes couleurs peuvent vous faciliter la vie au moment d’en saisir un pour filer aux urgences ou au docteur,
  • le glisser dans une pochette transparente, zippée et étanche, qui le protègera des éclaboussures, de la poussière et autres imprévus,
  • le mettre dans le sac de votre enfant, certaines structures d’accueil collectif ou assistantes maternelles le demandant avec ses affaires de la journée. Le carnet doit alors être glissé dans une enveloppe en papier fermée, garantissant la confidentialité des informations
  • l’ajouter à votre liste des documents à toujours avoir sur vous avant de partir en déplacement avec votre enfant, au même titre que votre permis de conduire ou votre carte grise. Voire en faire un must-have dans votre trousse à pharmacie de voyage.

Le carnet de santé de vos enfants : un outil confidentiel à préserver des regards

Les informations qui se trouvent dans le carnet de santé sont protégées par le secret médical. Ce qui signifie que seuls les professionnels de santé sont autorisés à en prendre connaissance, avec votre accord en qualité de parent.

C’est pourquoi, si vous devez le confier temporairement à votre enfant ou à une autre personne, il est conseillé de le mettre sous pli fermé avec la mention « Secret médical -Ne pas ouvrir ».

Ceci vaut pour la consultation, mais aussi pour le renseignement. Le carnet de santé peut en effet être rempli par :

  • le médecin traitant ou le pédiatre de votre enfant, qui surveille sa croissance et son développement, note ses éventuelles maladies et tient à jour son calendrier de vaccination,
  • l’obstétricien ou la sage-femme, des spécialistes de la vision et de l’audition, un dentiste ou un orthodontiste,
  • un médecin amené à ausculter votre enfant,
  •  vous-même ou votre enfant, lorsqu’il sera assez grand pour gérer son carnet tout seul.

Bon à savoir : Tout médecin qui inscrit une information dans le carnet de santé de votre enfant doit apposer son cachet et sa signature pour pouvoir être contacté facilement par le médecin traitant.

Le carnet de santé : un outil de prévention que parents et enfants doivent s’approprier

Le carnet de santé n’a pas vocation à être seulement utilisé par médecins. Vos observations sont en effet indispensables pour préparer les consultations et examens obligatoires. Elles permettent de faire gagner un temps précieux aux professionnels de santé.

Au-delà, ce document est une mine d’informations utiles pour vous accompagner dans votre vie de parents en vous prodiguant des conseils de prévention et d’éducation à la santé. C’est à vous d’en tirer parti en adoptant le réflexe de le consulter et de l’avoir à portée de main à tous les âges de votre enfant !

Le carnet de santé vous permet ainsi de  répondre à vos interrogations concernant des sujets aussi variés que :

  • l’allaitement naturel ou au biberon
  • la diversification alimentaire
  • l’hygiène du bébé et de l’enfant (bain, santé bucco-dentaire)
  • le sommeil, le bien-être et la sécurité de votre enfant
  • les troubles sensoriels
  • les attitudes à adopter en cas de fièvre, vomissement ou diarrhée.

A noter que le carnet peut bien sûr aussi servir à votre enfant : afin de l’aider à se familiariser avec cet outil, invitez-le à partir de sa 8ème année à répondre à certaines questions qui aideront à la préparation des examens médicaux obligatoires. Cette approche peut améliorer l’efficacité de la prévention et le suivi de ses éventuels traitements.

Et en amont, vous pouvez parcourir son carnet de santé avec lui. Une bonne manière pour qu’il s’en saisisse plus facilement à l’adolescence !

Bon à savoir : l’utilisation du carnet de santé est obligatoire jusqu’à 18 ans, mais il est conseillé de le conserver toute sa vie.

Lire la suite