En France, 59 % des foyers disposent d’un jardin, 47 % d’une terrasse et 32 % d’un balcon [1]. Afin de profiter pleinement de ces espaces extérieurs au retour du prin-temps, il est essentiel de veiller à ce qu’ils garantissent la sécurité des enfants, et de prendre de bonnes habitudes de rangement…

Le saviez-vous ?

 

Chez les moins de 16 ans, plus d’1 accident domestique sur 4 se produit dans le jardin [2].

Barbecue, piscine et portique : les bons réflexes pour la sécurité enfant

Quoi de plus agréable qu’une journée de détente dans le jardin ou sur la terrasse, entre grillades, jeux sur le portique et baignade ? Pour que le plaisir soit – et reste ! - au rendez-vous, la vigilance est de rigueur.

Un barbecue en toute sécurité

 

Chaque année en France, on recense en moyenne 200 brûlures graves liées au barbecue, dont 15 % sur des enfants [2]. Il est donc essentiel d’installer le vôtre sur une surface stable, et à l’abri du vent.

 

Il est aussi important d’éviter les produits inflammables pour démarrer le feu, et de placer à proximité un sceau de sable ou d’eau, indispensable pour éteindre un éventuel début d’incendie.

 

Enfin, instaurez un périmètre de sécurité à ne pas franchir pour maintenir vos enfants à distance du barbecue. Tout est cuit ? Tenez compte du temps nécessaire au refroidissement du dispositif avant de les laisser s’en approcher.

 

La sécurité des enfants autour d’une piscine

 

Afin d’éviter tout risque de noyade, votre bassin doit être équipé d’un dispositif de sécurité, conforme à la réglementation en vigueur (https://www.axaprevention.fr/a-la-maison/vacances-loisirs/baignade-noyade-hydrocution).

 

Il est aussi conseillé :

 

  • d’ôter l’échelle d’accès au bassin des piscines hors-sol après chaque baignade,
  • de replacer et de verrouiller la bâche ou l’abri de piscine lorsque le bassin n’est pas utilisé, selon les possibilités de votre installation.

 

 

 

La vigilance constante d’un adulte reste, quoi qu’il en soit, le meilleur rempart contre tout accident au bord de l’eau. En famille ou entre amis, désigner un adulte responsable de la sécurité du bassin sur une période de temps donnée (30 minutes par exemple) est une solution efficace.

 

Contrairement à ce que l’on peut croire, la vigilance d’un individu est plus fiable que celle de plusieurs adultes présents, mais potentiellement moins concentrés sur ce qu’il se passe dans l’eau.

 

 

Les portiques enfant et la sécurité

 

 

La pluie, le vent, le soleil et le temps endommagent les équipements extérieurs. Prenez quelques instants pour inspecter régulièrement et en détails l’état de votre portique. Il ne doit pas porter de traces de rouille inquiétantes, et les systèmes de fixations au sol doivent rester bien ancrés.  

 

Au besoin, renouvelez votre équipement en optant pour un produit conforme aux normes de sécurité (bords arrondis, dépourvus de peinture au plomb, etc.).

 

Vous pouvez aussi sensibiliser vos enfants au fait de ne pas chahuter sur le toboggan ou les balançoires, et abordez avec eux le risque de chute.

 

  • Ont-ils conscience de la hauteur de l’installation ?
  • Et ont-ils identifié les parties les plus périlleuses de leurs jeux d’extérieurs ?

 

N’hésitez pas à en discuter avec eux…

Produits de jardinage et sécurité enfant : attention aux engrais et aux désher-bants

Depuis le 1er janvier 2019, seuls les produits phytopharmaceutiques d’origine naturelle sont disponibles à la vente pour les jardiniers amateurs. Engrais et désherbants trop agressifs ont donc normalement déserté nos abris de jardin.

 

Pour autant, les produits naturels ne sont pas synonymes de risque zéro, et peuvent provoquer une intoxication en cas d’ingestion, ou des lésions oculaires ou cutanées en cas de contact. Purin d’orties, savon noir ou bicarbonate de soude sont donc à ranger hors de portée des enfants, dans un placard ou un espace fermé à clef.

Attention aux blessures liées aux outils de jardin...

En France, on dénombre chaque année environ 800 accidents liés à la tondeuse [2]. Les outils de jardin, entre lames tranchantes et pointes affutées, représentent dans leur ensemble un réel danger.

 

 

Les garages et abris de jardin doivent pouvoir être fermés à clé, ou disposer de placards et de coffres où entreposer les outils et équipements lourds ou tranchants de manière sécurisée.

 

Sans modifier toute votre installation, le recours à un cadenas peut souvent empêcher l’accès des plus jeunes aux éléments dangereux.

Intoxications par les plantes : comment les éviter chez l’enfant ?

Qui dit espace extérieur… dit jardinage ! Et pour cela, pas besoin d’avoir un grand terrain : quelques plantes suffisent à transformer votre balcon en mini-jardin urbain.

 

Pourtant, quelle que soit la taille de votre espace extérieur, les risques liés aux plantes demeurent les mêmes :

 

  • Un risque d’intoxication : les jeunes enfants sont souvent tentés de goûter ou de porter à la bouche des feuilles, des fleurs ou des baies…
  • Un risque d’irritation cutanée ou oculaire : la sève de certaines plantes peut engendrer des irritations de la peau ou des yeux ;
  • Un risque de blessures : avec les épines et les branches ;
  • Un risque d’allergies : rhinite, eczéma… Pollens et graminées peuvent provoquer des réactions allergiques.

 

Vous minimisez les risques en vous procurant un guide des plantes toxiques, et en demandant conseil aux vendeurs de votre jardinerie. Vous pouvez également sensibiliser vos enfants aux risques potentiels lors de la manipulation de feuilles ou de baies.

 

La surveillance reste la clef d’une bonne prévention. Même sécurisés, un jardin, une terrasse, un balcon ou une cour présentent certains risques pour vos enfants. La meilleure manière de prévenir les risques d’accidents domestiques ? Garder un œil attentif et bienveillant sur les plus jeunes…

Sources

[1] https://www.planetoscope.com/habitat/1094-.html

[2] site Assurance Prévention

Lire la suite