Diagnostic PCAET : tout comprendre
AXA Prevention

Diagnostic PCAET : une phase déterminante du Plan Climat-Air-Énergie Territorial

Vous êtes élu ou agent de collectivité et vous êtes en train de mettre en place le Plan Climat-Air-Énergie Territorial (PCAET) dans votre commune ? AXA Prévention vous éclaire sur le diagnostic PCAET, étape importante du Plan. Il permet à la fois de définir les fondements de votre Plan, mais conditionne également toute la suite de son élaboration.

Diagnostic PCAET : une phase déterminante du Plan Climat-Air-Énergie Territorial

Vous êtes élu ou agent de collectivité et vous êtes en train de mettre en place le Plan Climat-Air-Énergie Territorial (PCAET) dans votre commune ? AXA Prévention vous éclaire sur le diagnostic PCAET, étape importante du Plan. Il permet à la fois de définir les fondements de votre Plan, mais conditionne également toute la suite de son élaboration.

Pour l’établir, vous devez dresser un état des lieux précis de la situation actuelle de votre territoire en termes d’émissions de gaz à effet de serre, de consommation énergétique, de vulnérabilité aux changements climatiques, de ressources… Suivez-nous pour savoir par où commencer.

Aide au diagnostic PCAET N°1 : l’outil TACCT

La démarche TACCT (Trajectoires d’Adaptation au Changement Climatique des Territoires) est le premier travail de fond pour penser une politique d’adaptation au changement climatique de « A à Z » et donc, un PCAET.

>>Pour en savoir plus, consultez notre article dédié au guide AXA Prévention qui vous accompagne dans la mise en place du Plan Climat-Air-Énergie Territorial (PCAET).

Les trois étapes de l’outil TACCT sont :

  • dresser un diagnostic de vulnérabilité́ du territoire ;
  • construire des stratégies ;
  • proposer un plan d’action.

Le PCAET va ensuite structurer et formaliser cette démarche pour la rendre opérationnelle. Le rendu se fait sous la forme d’un document de planification et d’aménagement du territoire. 

En pratique : la démarche TACCT est complète, gratuite et accessible à toutes les collectivités. Elle s’adapte à tous les contextes, toutes les tailles, toutes les situations géographiques, toutes les activités économiques…

À date, 562 collectivités sont déjà engagées. Rejoignez-les !

Aide au diagnostic PCAET N°2 : le bilan énergétique

L’une des premières étapes, quand on se lance dans l’aventure de la transition énergétique, est de savoir d’où l’on part. Parce qu’avant de réduire, il faut d’abord mesurer. Commencez par analyser votre consommation énergétique finale, vos réseaux de distribution et la production d’énergies renouvelables.

En pratique : rendez-vous sur le portail dédié du site EDF, découvrez votre bilan énergétique - vous pouvez même en demander une version détaillée - et identifiez les leviers « bas carbone » sur lesquels agir sur votre territoire.

Vous trouverez également des ressources intéressantes sur le sujet sur le site de la fédération des agences locales de maîtrise de l’énergie et du climat.

Aide au diagnostic PCAET N°3 : le bilan carbone

Pour estimer les émissions de gaz à effet de serre (GES) d’un territoire, il faut additionner le scope 1, c’est-à-dire les émissions directes dues aux activités du territoire, au scope 2, les émissions liées à la production d’énergie, en dehors du territoire, mais qui servent directement à son activité́ (Ex. : électricité, chaleur, froid provenant d’une source extérieure au territoire et transportés vers le territoire).

Le scope 3 comprend toutes les émissions de gaz à effet de serre indirectes qui ne relèvent pas du scope 2 : déplacements des employés, transport des marchandises… Il n’est pas obligatoire de l’intégrer dans le calcul des estimations des émissions mais cela est recommandé parce qu’il est généralement responsable de la majorité de l’empreinte carbone.

En pratique : estimez vos émissions de gaz à effet de serre sur le portail dédié du site EDF.

Aide au diagnostic PCAET N°4 : le diagnostic stockage carbone

Ce diagnostic permet de calculer le stock et les flux de carbone dans les écosystèmes de votre territoire (sols et forêts) et la biomasse. Il est à compléter par une estimation des potentiels de développement de productions et d’usages biosourcés autres qu’alimentaires (bois, biocarburants, biotextiles…).

En pratique : l’outil en ligne ALDO de l’ADEME (agence de la transition écologique) vous aide à évaluer vos émissions et la séquestration de carbone. Il est gratuit, facile à utiliser et open-source.

Aide au diagnostic PCAET N°5 : le diagnostic qualité de l’air

Pour réaliser ce diagnostic, vous devez estimer les émissions des polluants atmosphériques, analyser leurs concentrations et le potentiel de réduction possible. Ce diagnostic est à lire à la lumière du bilan carbone.

En pratique : téléchargez le rapport PLAN’AIR qui s’appuie sur une étude menée dans 30 territoires pour établir un premier bilan de la prise en compte par les élus de la thématique « qualité de l’air » dans les PCAET (facteurs de succès, freins, bonnes pratiques..). Vous pouvez aussi contacter l’AASQA, l’Association agréée de surveillance de la qualité de l’air de votre région.

Aide au diagnostic PCAET N°6 : le diagnostic de vulnérabilité́ aux impacts du changement climatique

Cette étape passe par l’analyse des risques climatiques et environnementaux de votre territoire et par les potentiels de prévention, de réduction et d’adaptation.

En pratique : découvrez le portail Géorisques du gouvernement qui répertorie l’ensemble des risques naturels et technologiques sur le territoire français, l’outil Climadiag de Météo France pour savoir à quel risque votre commune devra faire face en 2050 ou encore le guide des actions adaptatives au changement climatique du bâtiment.

>>Pour aller plus loin, consultez l’article AXA Prévention sur Climadiag, l’outil de Météo France qui aide les communes à s’adapter aux changements climatiques.

Enfin, de nombreux territoires (La Roche-sur-Yon, le Pays de Lure…) partagent leurs diagnostics en ligne. N’hésitez pas à vous en inspirer et à suivre les bonnes pratiques !