Harcèlement scolaire : focus sur le Plan de lutte gouvernemental
AXA Prevention

Harcèlement scolaire : le gouvernement dévoile son nouveau plan

Mercredi 27 septembre 2023, le gouvernement a présenté le Plan interministériel de lutte contre le harcèlement à l’école.

Harcèlement scolaire : le gouvernement dévoile son nouveau plan

Mercredi 27 septembre 2023, le gouvernement a présenté le Plan interministériel de lutte contre le harcèlement à l’école.

« 100% prévention, 100% détection, 100% réaction », tel est le mot d’ordre du gouvernement en matière de lutte contre le harcèlement scolaire. Parce qu’il se répand de la cour de récréation aux réseaux sociaux, ce phénomène ne laisse aucun répit aux élèves qui en sont victimes. Focus sur les mesures phares du plan.

!

Le chiffre qui interpelle

Au cours des trois dernières années, près d’un million d’enfants ont été victimes de harcèlement [1].

Le harcèlement scolaire : un véritable fléau pour les enfants

Le Plan interministériel de lutte contre le harcèlement à l’école, répond à une vague préoccupante de harcèlement constatée ces dernières années. Un phénomène amplifié par les réseaux sociaux.

Aujourd’hui, le harcèlement concerne en moyenne deux élèves par classe en France. Un chiffre à mettre en perspective avec les données suivantes, révélées dans le cadre du Plan gouvernemental [2] :

  • 15% des collégiens se sont sentis harcelés au cours d’une année scolaire ;
  • 20% des collégiens ont déjà subi un acte de cyberviolence de façon répétée ;
  • Près de 7% des élèves de collège déclarent être victimes de plusieurs formes de violences, de façon répétée ;
  • Ces dix dernières années, les pouvoirs publics ont constaté une hausse de plus de 300% des tentatives de suicide chez les jeunes de moins de 15 ans.
Quelles sont les mesures phares du plan de lutte interministériel ?

Le Plan de lutte gouvernemental compte au total 40 mesures visant à endiguer le harcèlement scolaire et à mieux accompagner les victimes. Découvrez les mesures principales mises en place pour chaque axe du Plan.

La prévention

  • Des coordinateurs harcèlement seront nommés dans chaque établissement ;
  • Des formations et des actions de sensibilisation seront proposées aux personnels encadrants (enseignants, personnels d’éducation, professionnels de la jeunesse et des collectivités) ainsi qu’aux parents et aux élèves ;
  • Les élèves suivront des cours d’empathie pour développer leurs compétences psychosociales ;
  • Des interventions de policiers, de gendarmes, de magistrats et de professionnels de santé seront organisées dans les établissements scolaires pour sensibiliser sur les risques et les sanctions encourues en cas de harcèlement.

La détection

  • Un numéro unique dédié au harcèlement scolaire, le 3018 ;
  • La mise en place d’un questionnaire spécifique pour tous les élèves à partir du CE2 ;
  • La présence d’un bouton de signalement sur l’ensemble des réseaux sociaux qui renvoie vers la plateforme 3018.
Les solutions et les réponses pénales
  • En cas de harcèlement grave, l’élève harceleur devra changer d’établissement ;
  • L’élève harceleur sera exclu durant six mois à un an du réseau social utilisé pour le harcèlement ;
  • Le portable de l’élève harceleur pourra être confisqué ;
  • Le procureur de la République sera systématiquement et immédiatement saisi pour les cas les plus préoccupants ;
  • Un référent harcèlement sera nommé dans tous les tribunaux ;
  • Des sanctions pénales graduées seront mises en place, allant du stage de citoyenneté à des peines aggravées en cas de suicide de la victime, en passant par la justice restaurative (une forme de médiation) ou la réparation pénale ;
  • Un accès facilité à des consultations avec un psychologue pour les victimes.
Le milieu du sport également concerné

Au même titre que le milieu scolaire, les associations sportives sont concernées par ce Plan gouvernemental avec des mesures spécifiques. Parmi elles, la formation et la sensibilisation de tous les éducateurs sportifs, des bénévoles, ou encore des présidents de fédération pour détecter et intervenir en cas de harcèlement.

Une nouvelle campagne de prévention en novembre

Pour accompagner ce plan de lutte, une nouvelle campagne de prévention sera rendue publique le 9 novembre 2023. Cette opération vise à sensibiliser le grand public sur l’écart parfois constaté entre la réalité des violences subies par les enfants et la perception des adultes.

Le Permis Internet : pour sensibiliser les élèves de CM1 - CM2

Lancé en 2013 par AXA Prévention en partenariat avec les forces de l’ordre, le Permis Internet sensibilise les élèves pour un bon usage d’internet. Le cyberharcèlement est largement abordé.

Ce dispositif, qui a soufflé ses dix bougies en cette année 2023, a permis de former plus de 3 millions d’élèves depuis sa création, soit plus de 100 000 classes. Avec pour principe de « ne pas faire en ligne ce que l’on ne ferait pas dans la rue », le Permis Internet rend l’utilisation du web plus sûre pour les enfants en les responsabilisant.

Pour en savoir plus, visitez le site du Permis Internet.

Sources