Prévention en entreprise : associer sécurité et performance
AXA Prevention

Prévention en entreprise : quand santé et sécurité au travail riment avec performance

La prévention des risques en entreprise constitue une obligation légale pour les employeurs, qui doivent protéger la santé et la sécurité de leurs salariés. Sur le long terme, cette démarche constitue également un levier de performance incontournable.

Prévention en entreprise : quand santé et sécurité au travail riment avec performance

La prévention des risques en entreprise constitue une obligation légale pour les employeurs, qui doivent protéger la santé et la sécurité de leurs salariés. Sur le long terme, cette démarche constitue également un levier de performance incontournable.

Trop souvent opposée à la notion de performance, la prévention du risque en entreprise permet pourtant d’anticiper de nombreux accidents du travail et des maladies professionnelles évitables. Découvrez les bénéfices d’une politique de prévention durable pour votre activité.  

Prévention en entreprise : doit-on opposer sécurité et performance ?

La prévention des risques en entreprise est encore trop souvent perçue comme une charge, difficilement compatible avec la notion de productivité, notamment auprès des TPE. Concernant les accidents du travail et les maladies professionnelles, les chiffres sont pourtant sans appel, en matière de coût direct [1] :

  • Ils représentent chaque année, en France, l’équivalent de 50 millions de journées de travail perdues (soit 130 000 emplois à temps plein) ;
  • Pour plus de 60 jours d’arrêts, un accident du travail coûte en moyenne 4500 € à une entreprise.

Selon l’article L4121-1 du Code du travail, « L'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs » [2]. Malgré cette obligation légale, la prévention est parfois insuffisamment prise en compte par manque de temps ou de moyens.

Ce qui peut induire des conséquences indirectes très préjudiciables pour l’activité de votre entreprise, à savoir :

  • Des coûts indirects en moyenne 4 fois supérieurs aux coûts directs [1], avec une baisse de la production, des retards dans les livraisons, une désorganisation du travail, ou des remplacements à effectuer en urgence ;
  • Une mauvaise image de l’entreprise auprès des salariés, des clients ou des fournisseurs ;
  • Un climat social dégradé ;
  • Des problèmes de conformité juridique avec le code du travail.

Au sein d’une petite structure, l’absence d’un seul salarié peut mettre en péril l’activité de façon temporaire, mais aussi sur le long terme. L’absence prolongée d’un chef dans un restaurant ou d’un conducteur dans une petite entreprise de transport, par exemple, peut avoir de graves conséquences économiques.

>>Lisez notre article sur le nouveau Passeport prévention, dédié à la santé et à la sécurité au travail

Prévention en entreprise et performance : un impact bénéfique

Associer durablement prévention et performance permet, sur le long terme, d’améliorer le bien-être de vos équipes ainsi que la qualité de vos services ou de vos produits.

 

Analyse coût-bénéfice : l’exemple du Groupe hospitalier Paris-Saint-Joseph

L’analyse coût-bénéfice constitue un bon outil pour mesurer les effets d’une mesure de prévention sur l’activité de votre société. Dans un article publié en 2018 [3], l’INRS* cite l’exemple du Groupe hospitalier Paris-Saint-Joseph, confronté à un problème de brancardage.

Dans cet établissement, de nombreux accidents du travail avaient été enregistrés auprès des personnels en charge du transport des patients, à cause de lits défectueux.

Une analyse coût-bénéfice a permis de trouver la meilleure solution : acheter des systèmes motorisés pour aider à manœuvrer les lits et former les agents pour les utiliser. Présentant un investissement de 60 000 €, cet achat a été privilégié sur le fait de réparer les lits, une solution pourtant moins onéreuse (15 000 €).

L’analyse a révélé que les systèmes motorisés permettraient de réduire, à moyen terme, jusqu’à 60% le nombre de jours d’arrêt de travail, contre seulement 10% pour la solution la moins chère.

*Institut national de recherche et de sécurité.

 

Retours sur investissement : l’exemple du BTP

Depuis 2013, l’Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP) réalise des études annuelles pour évaluer l’impact positif de la prévention sur la performance des entreprises du bâtiment et des travaux publics.

Les résultats enregistrés sur les 10 dernières années sont très encourageants, y compris pour les TPE, avec une hausse globale de la productivité. Pour y voir plus clair, voici quelques chiffres relevés par l’OPPBTP [4] :

  • Dans 90% des cas, le rendement des actions de prévention est égal ou supérieur à 2 (soit 200 € gagnés pour 100 € investis) ;
  • Pour les TPE, le ratio est généralement supérieur à 3 (300 € gagnés pour 100 € investis dans la prévention) ;
  • En moyenne, 18 mois suffisent pour couvrir les coûts engendrés par une action de prévention ;
  • Outre l’amélioration de la productivité constatée par plus de 70% des entreprises interrogées), la prévention est aussi bénéfique en matière de marge (coûts mieux maîtrisés) ainsi que sur la qualité des travaux, l’image de marque, la réduction des déchets, l’ambiance de travail ou encore la relation client.

Le fait d’impliquer l’ensemble de vos collaborateurs dans une démarche de santé et de sécurité au travail permet de consolider la cohésion d’équipe et la fidélisation de vos salariés.

>>Découvrez des conseils d’expert et de nombreuses informations utiles sur notre plateforme En forme au travail

Sources