Risque incendie : à quoi servent les exercices d’évacuation ?
AXA Prevention
  • Accueil
  • >
  • En entreprise
  • >
  • Risque incendie en entreprise : focus sur les exercices d’évacuation et le rôle des référents

Risque incendie en entreprise : focus sur les exercices d’évacuation et le rôle des référents

En entreprise, quelle que soit votre activité, la mise en place d’exercices d’évacuation est nécessaire pour limiter les conséquences humaines en cas de feux dans vos locaux professionnels.

  • Accueil
  • >
  • En entreprise
  • >
  • Risque incendie en entreprise : focus sur les exercices d’évacuation et le rôle des référents

Risque incendie en entreprise : focus sur les exercices d’évacuation et le rôle des référents

En entreprise, quelle que soit votre activité, la mise en place d’exercices d’évacuation est nécessaire pour limiter les conséquences humaines en cas de feux dans vos locaux professionnels.

Parce qu’en matière d’incendie, mieux vaut prévenir que guérir ! Des exercices d’évacuation doivent être programmés régulièrement avec vos collaborateurs afin d’anticiper tout départ de feu au sein de vos bureaux, entrepôts, sites de production… Découvrez l’importance de ces mises en situation et le rôle crucial des référents incendie.

Risque incendie : les exercices d’évacuation sont-ils obligatoires en entreprise ?

En tant qu’employeur, vous êtes légalement tenu de tout mettre en œuvre pour garantir la santé et la sécurité de vos équipes [1]. À ce titre, le risque incendie en entreprise fait l’objet de plusieurs obligations relevant de votre responsabilité.

Au même titre que les extincteurs, les exercices d’évacuation font partie de l’arsenal de lutte contre les incendies dans les locaux professionnels. En cas de départ de feu, l’évacuation et la mise en sécurité des personnels fait partie de vos priorités.

>>Consultez notre publication sur les extincteurs adaptés à chaque type de feu [lien à venir]

Le Code du travail impose en effet à tous les établissements, quelle que soit leur taille, de prévoir l’évacuation rapide de l’ensemble de leurs occupants en cas d’incendie.

La législation est plus spécifique pour les entreprises accueillant plus de 50 personnes ou manipulant des matières inflammables. Ces dernières doivent en effet disposer d’une consigne de sécurité, visible par tous. L’article R4227-39 du Code du travail impose, via cette consigne, l’organisation d’exercices de sécurité incendie « au moins tous les 6 mois » [2].

>>Pour en savoir plus, consultez notre article sur le risque incendie en entreprise

Quel est le but d’un exercice d’évacuation ?

Le fait de programmer des exercices d’évacuation réguliers permet de remplir quatre objectifs majeurs pour vos salariés :

  • Identifier le signal d’alarme incendie ;
  • Repérer les issues de secours et le chemin le plus sûr pour y accéder ;
  • Se familiariser avec les consignes de sécurité incendie ;
  • Adopter les bons réflexes en cas de sinistre.
En quoi consistent ces exercices ?

L’évacuation d’un bâtiment comprend deux étapes importantes :

  • Le cheminement sécurisé de l’ensemble des occupants vers l’extérieur ;
  • Le regroupement de ces personnes sur un point de rassemblement sécurisé et défini à l’avance, pour effectuer un recensement.

Les cheminements d’évacuation répondent à une organisation adaptée aux spécificités de votre entreprise et de vos locaux. Ils doivent être identifiés et balisés, notamment à l’aide d’un éclairage de sécurité. 

Les exercices d’évacuation se déroulent en conditions réelles, à la seule différence que les salariés sont prévenus en amont par leur direction. Le responsable de l’exercice active le signal d’alarme incendie et les occupants doivent alors se diriger vers les sorties de secours et se regrouper à l’extérieur.

Un bilan est généralement réalisé afin d’identifier les points d’amélioration à apporter au protocole de sécurité incendie.

Quel est le rôle des référents durant les exercices d’évacuation ?

Vous pouvez désigner parmi vos salariés des « équipiers d’évacuation » qui devront remplir trois fonctions distinctes [3] :

  • Le guide-file oriente les occupants vers la sortie de secours la plus proche ;
  • Le serre-file s’assure que les locaux ont bien été évacués et que personne n’est resté à l’intérieur ;
  • Le coordinateur d’évacuation a pour mission de centraliser les informations afin de les transmettre aux autorités.
Focus sur les équipiers d’intervention

Au sein de l’entreprise, certains collaborateurs sont spécialement formés pour intervenir sur un incendie en attendant l’arrivée des secours. Ils sont répartis en trois catégories, en fonction du niveau de risque [3] [4] :

  • Les équipiers de première intervention (EPI) ont reçu une formation plus complète et sont en mesure de lancer une démarche coordonnée d’intervention ;
  • Les équipiers de seconde intervention (ESI) sont généralement nommés sur des sites industriels qui présentent un risque incendie particulièrement élevé. Communément appelés « pompiers d’entreprise », ils maîtrisent les différentes étapes d’une intervention coordonnée. Ils sont capables de mettre en œuvre tout type d’équipement d’extinction ;
  • Les équipiers d’intervention technique (EIT) sont quant à eux habilités à mettre en sécurité des installations sensibles (coupure de l’alimentation en gaz, arrêt des machines, du chauffage, de la ventilation…).
!

Bon à savoir

En cas d’incendie, nul besoin d’être référent pour intervenir : tout salarié qui assiste à un début d’incendie doit donner l’alerte. Il est également tenu d’utiliser les moyens d’intervention à sa disposition pour éviter la propagation (extincteurs, robinets d’incendie armés…), en attendant l’arrivée des référents. D’où l’importance de former l’ensemble de vos collaborateurs au risque incendie et de programmer des exercices de sécurité et d’évacuation !

>>Découvrez notre article consacré à la formation au risque incendie en entreprise

Engagé depuis de nombreuses années auprès des TPE-PME françaises, Axa Prévention vous accompagne dans la mise en place de mesures de prévention dans votre entreprise. Découvrez nos nouvelles chroniques radio dédiées aux risques professionnels !

Sources